Notre Expérience - Témoignages NDE/EMI et ECM

Forum de Partage et d'Entraide pour les personnes ayant vécu des expériences de mort imminente (NDE/EMI) ou d'autres expériences de conscience modifiée (ECM)
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Marie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
lupin



Nombre de messages : 302
Date d'inscription : 15/11/2005

MessageSujet: Marie   Dim 28 Mai - 15:34

Bonjour,

Je viens de lire le témoignage de Jacques dans "Mort et Survivance", il m'a émue au possible et j'ai senti mon sang ne faire qu'un tour quand j'ai lu "Suis la lumière et tu y arriveras tout comme ton héron".

Jacques, viens-tu sur le forum, peux-tu me dire pourquoi tu lui dis ça ? sunny
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yo



Nombre de messages : 389
Localisation : France
Date d'inscription : 16/09/2005

MessageSujet: Re: Marie   Dim 28 Mai - 16:56

Smile Bonjour lupin

Je ne pense pas que Jacques soit membre du forum et puisse te répondre.

Personnellement, je ne perçois pas ce qu'il y a de "bizarre" (ou autre) au fait qu'il lui dise ça...

Il essaie de la rassurer en lui disant que son héron y est arrivé.

Pourquoi ton sang n'a fait qu'un tour ? je ne comprends pas.

(le texte : ici...)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Martine
Admin


Nombre de messages : 5271
Localisation : Suisse
Date d'inscription : 16/09/2005

MessageSujet: Re: Marie   Dim 28 Mai - 18:30

Bonjour Lupin, Bonjour Yo, Smile

Peut-être ne te rapelles-tu pas le témoignage de Lupin, Yo, avec les hérons.
Si tu le relis - sur le site - tu verras pourquoi son sang n'a fait qu'un tour !

Jacques suit de près le forum mais ne participe pas. C'est un de nos nombreux amis canadiens et c'est lui qui m'a écrit que le héron était symbole de renaissance, Lupin. J'en profite pour le remercier pour tout ce qu'il fait et pour son amitié.

Je dois rectifier un peu son témoignage car j'ai fait une erreur informatique en le transcrivant et il manque notamment le début !!!!!!!!

Très amicalement. sunny

Martine

_________________
Ne laissez personne réfléchir à votre place !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yo



Nombre de messages : 389
Localisation : France
Date d'inscription : 16/09/2005

MessageSujet: Re: Marie   Dim 28 Mai - 18:42

Smile Ok, je comprends...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Olivier



Nombre de messages : 126
Age : 58
Localisation : Charentes (plutôt maritime…)
Date d'inscription : 18/09/2005

MessageSujet: héron phénix   Dim 28 Mai - 19:03

Je ne me souviens plus de la signification du héron dans la Chine traditionnelle?

Sinon: http://www.outre-vie.com/mythologie/symboles.htm

+ classiquement: http://fr.wikipedia.org/wiki/Ph%C3%A9nix


Dernière édition par le Dim 28 Mai - 19:40, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://guilbolivier.free.fr
Doris



Nombre de messages : 205
Age : 63
Localisation : Châteauguay
Date d'inscription : 05/04/2006

MessageSujet: Re: Marie   Dim 28 Mai - 19:35



Ignis omnia vorat, ipsam recreat : le feu dévore tout, il recrée (le phénix) lui-même
[phoenix est ici féminin, comme en italien la fenice]
- MERCURE - FEU secret

Moriens revivisco : en mourant je revis (ou : commence à revivre)
- REINCRUDATION

Mihi mori vivere est : pour moi, mourir c'est vivre - DISSOLUTION

Semper eadem : toujours la même [phoenix est ici encore féminin] - SUBLIMATION

Ex me ipso renascor : je renais de moi-même- PARTURITION

Uror in spe : je brûle dans l'espoir (sous-entendu : de renaître) - RESURRECTION

Unica semper avis : oiseau toujours unique - CONJONCTION
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Doris



Nombre de messages : 205
Age : 63
Localisation : Châteauguay
Date d'inscription : 05/04/2006

MessageSujet: Re: Marie   Dim 28 Mai - 19:41

POEME SUR LE PHENIX

II est, en Orient, un site fortuné
Où du ciel éternel s'ouvre la porte immense.
Le Soleil en ce lieu, se lève non l'hiver,
Ni l'été, mais aux jours lumineux du printemps.
Un plateau déploie là ses plaines découvertes :
Nul tertre n'y surgit, nul vallon ne s'y creuse,
Mais les monts de chez nous, que nous jugeons si hauts
De deux fois six coudées ce plateau les dépasse.
Quand l'univers flambait, brûlé par Phaéton,
Ce lieu seul demeurait à l'abri de ces flammes ;
Et lorsque le déluge eut recouvert le monde,
Il émergea des eaux deucalionéennes.
Là verdoie le bosquet du Soleil et, plein d'arbres,
Un bois sacré que pare un feuillage immortel,
On n'y voit point venir les pâles maladies,
Ni la triste vieillesse et la mort sans merci,
Ni la crainte ou le meurtre et l'âpre amour du gain.
On n'y connut jamais Vénus et ses fureurs ;
Là, nul deuil douloureux, point de noire indigence,
Ni les amers soucis, ni la faim criminelle.
Là, jamais de tempête et jamais d'ouragan,
Jamais de gel couvrant de givre blanc la terre;
Point de nuage sombre étendant sa toison,
Point d'averse tombant de la voûte du ciel.
Mais au centre jaillit une source d'eau vive,
Limpide et toujours calme, abondante en eaux douces,
Qui, débordant soudain au cours de chaque mois,
Inonde le bosquet douze fois par année.
Là des arbres dressés sur leurs fûts élancés,
Portent des fruits bien mûrs qui ne tombent jamais.
Dans ces bois vit l'oiseau unique, le phénix
Unique, mais toujours recréé par sa mort
Illustre satellite, il sert Phébus son maître,
Fonction qu'il reçut de la Nature-Mère.
C'est lui qui marque aussi les heures qui s'envolent,
Nuit et jour, par des sons qui ne trompent jamais.
Il est prêtre des bois et gardien du bosquet,
Et le seul qui connaisse, ô Phébus, tes arcanes.
Lorsqu'il a parcouru les mille ans de sa vie,
Que sa longue existence a rendu lourd son corps,
Afin de recréer son ère déclinante,
Délaissant le séjour de son heureux bosquet,
Anxieux de renaître, il quitte ces lieux saints
Et gagne notre monde où la mort est maîtresse.
Vif en dépit des ans, il s’envole en Syrie
Qui reçut de l'oiseau son nom de Phénicie.
Survolant les déserts, il atteint la forêt
Qui cache en ses ravins un bois plein de mystère.
Lors il élit, dressant sa cime, un haut palmier
A qui l'oiseau donna son nom grec de Phoinix.
Nul animal méchant ne se glisse en ses branches,
Ni les serpents luisants ni les oiseaux rapaces.
Eole alors enferme en ses outres les vents,
De peur qu'à leur contact l'air pur ne se ternisse,
Et qu'un nuage, au ciel, formé par le Notus,
Ne masque le soleil et ne nuise à l'oiseau.
Celui-ci se construit son nid ou son sépulcre.
Car s'il meurt, c'est pour vivre, et c'est lui qui se crée.
Il va chercher alors dans la riche forêt
Les parfums d’Arabie et les sucs d'Assyrie,
Ceux qui viennent de l'Inde et ceux que le Pygmée
Cueille dans son pays et ceux de la Sabée :
Le cinname et l'amome au souffle parfumé,
Il les assemble avec les feuilles balsamiques ;
La casse a l'odeur douce et l'acanthe embaumée,
Et les larmes d'encens tombant en lourdes gouttes,
Il les joint aux épis encore tendres du nard,
Avec la panacée et l'essence de myrrhe.
Il installe en ce nid son corps qui va changer,
Et sur ce lit de vie il se livre au repos.
Au premier rougeoiement de l'aurore naissante
Dont les rayons rosés font pâlir les étoiles,
Douze fois il se plonge en une onde sacrée,
Douze fois il répand l'eau vive autour de lui.
Il s'enlève et s'installe au sommet du grand arbre
Qui domine à lui seul le bosquet tout entier,
Et, tourné vers Phébus et ses aubes nouvelles,
Il attend ses rayons et l'astre qui se lève.
Puis, lorsque le soleil heurte le seuil splendide
Et que point le reflet de la prime lumière,
L'oiseau commence alors un chant religieux,
Appelant par sa voix les nouvelles clartés.
Ni Philomèle, ni la flûte harmonieuse
De leurs sons cirrhéens n'égalent ses accents ;
Ni le cygne mourant, ni les cordes sonores
De la lyre d'Hermès ne pourraient l'imiter.
Mais après que Phébus à lâché ses coursiers,
Et que, toujours montant, il dévoile son disque,
En son honneur l'oiseau par trois fois bat des ailes,
Saluant le soleil par trois fois, il se tait.
Ensuite, de son bec, il répand sur ses membres
Les sucs dont les parfums embaumeront sa mort
Parmi tant de senteurs, enfin, il rend l'esprit ;
Sans crainte, il leur confie un si noble dépôt.
Son corps, pourtant, ravi par une mort vitale,
S'échauffe et sa chaleur fait jaillit une flamme.
Un rayon de l'éther à son tour vient l'atteindre :
Il s'embrase et bientôt il est réduit en cendres.
Ces cendres, la nature, en les rendant humides,
Les condense, y insuffle un germe, les féconde.
On prétend qu'il en sort une larve sans membres
Et que cet embryon a la couleur du lait.
Il croît dans son sommeil pendant un temps fixé
Puis, en se ramassant, prend la forme d'un œuf.
Comme on voit se changer l'agreste chrysalide
Suspendue à son fil, en un beau papillon,
Ainsi l'oiseau reprend sa figure première
Et, brisant son cocon, redevient le phénix.
Il n'est point d'aliment pour lui dans notre monde ;
Jeune, nul n'est commis au soin de le nourrir.
Il goûte du nectar l'ondée ambrosiaque
Que fait tomber vers lui le ciel peuplé d’étoiles.
Tels sont, dans les parfums, les seuls mets que l'oiseau
Absorbe en attendant son entière croissance.
Mais quand pour lui fleurit la prime adolescence,
Il s'envole à nouveau vers son propre pays,
Non sans avoir formé, des restes paternels,
Des os et de la cendre et des autres reliques,
Un globe que d'un bec filial il enrobe
Dans un onguent de myrrhe et de baume et d'encens.
Dans sa serre il l'emporte en Héliopolis.
Il l'offre sur l'autel du sanctuaire auguste.
Il requiert les regards et les tributs de tous,
Tant il a de splendeur, tant est grand son prestige !
Sa couleur écarlate est celle que l'été
Donne en ses plus beaux jours aux grenades bien mûres,
Celle que Flore prête aux pavots des campagnes,
Quand, sous les deux vermeils, elle entr'ouvre sa robe.
Tout ce rouge ennoblit sa gorge et sa poitrine
Et recouvre sa tête et sa nuque et son dos.
Il déploie, relevée de fauves reflets d'or,
Une queue où rougeoient des moires empourprés.
Iris a diapré les plumes de ses ailes
Ainsi qu'un arc-en-ciel qui colore un nuage.
D'un blanc étincelant aux reflets d'émeraude,
Son bec est à la fois ivoire et diamant.
Ses yeux sont grands, brillants comme deux améthystes,
Dont le centre projette une flamme éclatante
Epousant les contours de sa tête nouvelle,
Son nimbe radié reproduit le soleil.
La pourpre tyrienne a teint deux fois ses pattes ;
Ses serres ont l'éclat ardent du vermillon.
En sa figure on croit voir et celle du paon
Et celle de l'oiseau qui vit aux bords du Phase.
Par sa taille il égale, oiseau ou mammifère,
L'échassier colossal des déserts d'Arabie.
Pourtant, il n'est point lent comme ces volatiles
Qui, lourds de leur grand corps, marchent à petits pas ;
Mais, alerte et léger, plein de grandeur royale,
Tel l'oiseau se présente aux regards des mortels.
Toute l'Egypte accourt pour voir cette merveille,
Et la foule Joyeuse acclame l'oiseau rare.
Dans le marbre sacré l'on sculpte son image
Et l'on grave à nouveau le jour de sa venue.
Tous les êtres ailés forment une assemblée
D’où l'amour du massacre et la peur sont bannis.
Entouré de ce chœur d'oiseaux, il prend l'essor,
Et la foule l'escorte, heureuse et recueillie.
Mais quand ils ont atteint les plaines éthérées,
La cohorte revient ; lui, regagne son gîte.
Ô destin fortuné ! Ô trépas bienheureux
Que Dieu donne à l'oiseau pour naître de soi-même !
Qu'il soit mâle ou femelle ou bien ni l'un ni l'autre,
Heureux être, ignorant les liens de Vénus !
Sa Vénus, c'est la mort ; la mort, son seul amour ;
Afin de pouvoir naître, il aspire à mourir
Il est son propre fils, son héritier, son père.
Il est tout à la fois nourricier et nourri ;
II est lui et non lui, le même et non le même,
Conquérant par la mort une vie éternelle.

http://hdelboy.club.fr/poeme_phenix.html
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Olivier



Nombre de messages : 126
Age : 58
Localisation : Charentes (plutôt maritime…)
Date d'inscription : 18/09/2005

MessageSujet: garuda phénix héron   Dim 28 Mai - 19:48

Ok merci, je commençais à y perdre mon Latin sur Google/Wikipédia!
Tant il est vrai que sans le Latin… on risque d'y laisser des plumes!
Enfin, Icare était grec…

Embarassed je n'avais pas vu le poëme: mais il y manque le Garuda?


Dernière édition par le Dim 28 Mai - 20:09, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://guilbolivier.free.fr
Doris



Nombre de messages : 205
Age : 63
Localisation : Châteauguay
Date d'inscription : 05/04/2006

MessageSujet: Re: Marie   Dim 28 Mai - 19:52

Merci à toi Olivier pour les liens qui m'ont inspiré à prier. J'aime bien les poèmes et celui du Phéonix est l'un de mes préférés c'est pour comme une prière au-delà de tous les mots (maux)! Laughing

J'aime aussi Wikipédia mais comme toi parfois ça devient trop lourd comme lecture alors j'aime m'évader... I love you
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Olivier



Nombre de messages : 126
Age : 58
Localisation : Charentes (plutôt maritime…)
Date d'inscription : 18/09/2005

MessageSujet: garuada phénix   Dim 28 Mai - 20:08

Merci Doris, après avoir visité le lien je comprends mieux pourquoi je n'y retrouvais pas la version thibétaine du Phénix, le "Garuda". Texte alchimique très inspirant en tous les cas…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://guilbolivier.free.fr
Doris



Nombre de messages : 205
Age : 63
Localisation : Châteauguay
Date d'inscription : 05/04/2006

MessageSujet: Re: Marie   Dim 28 Mai - 20:33

http://fr.wikipedia.org/wiki/Garuda

Oh! Merci merci merci, je ne connaissais pas le mot "Garuda"

Ce qu'Il est beau...Majestueux!



Garuda (गरूड, aigle en sanskrit) est un oiseau fabuleux de la mythologie indienne, fils de Kashyapa et de Vinatâ et frère d'Aruna, le conducteur du char de Sûrya. C'est le vâhana ou véhicule de Vishnu.

Garuda peut aussi être vu comme un vautour mythique, ennemi aérien naturel des naga, serpents des eaux et de la terre. Mais Naga et Garuda ne sont en fait que deux incarnations de Vishnu, les deux aspects de la substance divine, en qui ils se réconcilient.

Garuda est l'emblème de l'Indonésie, rappelant ainsi la présence des royaumes hindous (Singhasari, Shrîvijaya, Empire Majapahit) dans l'archipel avant l'islamisation. La compagnie aérienne nationale est la Garuda Indonesia.

C'est aussi l'emblème de la monarchie en Thaïlande, un drapeau jaune frappé d'un Garuda rouge (appelé en thaï Khrouth) flotte sur le palais quand le roi est présent. Il est aussi considéré comme un emblème national puisqu'il orne les bâtiments officiels, le passeport, et les billets de banque du pays (voir Baht). En reconnaissance des services rendus à la nation, le roi décerne le droit à quelques grandes sociétés commerciales de l'utiliser pour décorer leur façade et leurs documents officiels.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Doris



Nombre de messages : 205
Age : 63
Localisation : Châteauguay
Date d'inscription : 05/04/2006

MessageSujet: Re: Marie   Dim 28 Mai - 20:37

http://www.aroter.org/fra/images/logos/col_trans_garuda_sm.htm

Ce lien parle également du Garuda...

Merci encore Olivier I love you
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Martine
Admin


Nombre de messages : 5271
Localisation : Suisse
Date d'inscription : 16/09/2005

MessageSujet: Re: Marie   Dim 28 Mai - 21:51

Bonsoir à tous Smile

Merci pour toutes ces informations.

Je viens de modifier le témoignage de Jacques. J'avais fait une erreur en le transcrivant et il manquait le début ainsi que toute la deuxième partie !

Avec mes excuses. Embarassed

Très amicalement.

Martine

_________________
Ne laissez personne réfléchir à votre place !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lupin



Nombre de messages : 302
Date d'inscription : 15/11/2005

MessageSujet: Re: Marie   Dim 28 Mai - 22:37

Bonsoir à tous,

Merci pour vos recherches, ça me touche particulièrement.
Et merci, Martine, pour avoir posté le témoignage de Jacques, il m'a donné une belle émotion, comme elle avait raison, Marie, d'aimer le héron...

Amitiés
sunny
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
cansco



Nombre de messages : 5
Localisation : Montréal — QUÉBEC
Date d'inscription : 21/01/2006

MessageSujet: Re: Marie   Lun 29 Mai - 3:45

Quel superbe prénom que celui de Marie.
Ce n'est qu'une autre version du mot-action Aimer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pages.infinit.net/jbcoco
Doris



Nombre de messages : 205
Age : 63
Localisation : Châteauguay
Date d'inscription : 05/04/2006

MessageSujet: Re: Marie   Lun 29 Mai - 16:45

Merci beaucoup cansco pour le lien

J'ai bien aimé le titre " De passage vers l'Eaurigine. Je l'ai placé dans mes signets pour le lire après le déjeuner, je me lève à peine...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
cansco



Nombre de messages : 5
Localisation : Montréal — QUÉBEC
Date d'inscription : 21/01/2006

MessageSujet: le lien   Mar 30 Mai - 1:30

Cela me fait plaisir que ce lien t'intéresse. C'est là mon site personnel. J'aimerais bien y consacrer un peu plus de temps mais les 2 sites institutionnel qui y figurent de plus que la mise en page d'un journal tabloîd occupent la grosse partie de mon temps de travail. Pour visualiser tout le contenu du site, tu n'as qu'à cliquer sur les queues du scorpion qui apparaissent à quelques endroits sur l'écran.

[/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pages.infinit.net/jbcoco
Doris



Nombre de messages : 205
Age : 63
Localisation : Châteauguay
Date d'inscription : 05/04/2006

MessageSujet: Re: le lien   Mar 30 Mai - 1:49

cansco a écrit:
Cela me fait plaisir que ce lien t'intéresse. C'est là mon site personnel. J'aimerais bien y consacrer un peu plus de temps mais les 2 sites institutionnel qui y figurent de plus que la mise en page d'un journal tabloîd occupent la grosse partie de mon temps de travail. Pour visualiser tout le contenu du site, tu n'as qu'à cliquer sur les queues du scorpion qui apparaissent à quelques endroits sur l'écran.

[/

Je suis vraiment choyé, merci cabsco et c'est avec plaisir que j'y retournerai.

J'aime bien les Iris et les Liliums, je vais aller prendre un photo et je vous la montrerai après mon souper. Merci!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Doris



Nombre de messages : 205
Age : 63
Localisation : Châteauguay
Date d'inscription : 05/04/2006

MessageSujet: Re: Marie   Mar 30 Mai - 2:18

Voici les fleurs le long de la maison

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lupin



Nombre de messages : 302
Date d'inscription : 15/11/2005

MessageSujet: Re: Marie   Mar 30 Mai - 14:23

Est-ce ton jardin, Doris ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Doris



Nombre de messages : 205
Age : 63
Localisation : Châteauguay
Date d'inscription : 05/04/2006

MessageSujet: Re: Marie   Mar 30 Mai - 16:24



Oui, ma Belle Lupin

C'est la haie sur le côté droit de la maison en avant qui donne sur la rue. À tous les ans à l'automne je donne des Iris aux gens qui m'en demande et d'année en année mes Iris se multiplie. Plus on donne plus on reçoit et plus on reçoit plus on donne. J'aime partager cette Beauté et La Splendeur. C'est pour cette raison que je suis revenue. Non pas pour prêcher juste les belles Paroles mais pour démontrer que tous peuvent arriver à créer cette Beauté et la Joie en nos coeurs.

Quelle joie ce matin de méditer parmi les salades, piments et plans de tomates mises en terre depuis hier. Ce sont mes bébés et j'en prends bien soin tout comme mes 3 beaux grands hommes pour qui je suis également revenu en cette vie. Je les aime tellement. L'Amour fait des miracles lorsqu'on mets les efforts pour LE connaître.

MUSIQUE
On the side of the Angels
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Doris



Nombre de messages : 205
Age : 63
Localisation : Châteauguay
Date d'inscription : 05/04/2006

MessageSujet: Re: Marie   Mar 30 Mai - 16:41

Voici ma Belle Lupin une photo prise au printemps. Tu vois mieux la haie sur le côté de la rue.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lupin



Nombre de messages : 302
Date d'inscription : 15/11/2005

MessageSujet: Re: Marie   Mar 30 Mai - 21:11

Une belle maison, un beau jardin, it's nice sunny
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Doris



Nombre de messages : 205
Age : 63
Localisation : Châteauguay
Date d'inscription : 05/04/2006

MessageSujet: Re: Marie   Mar 30 Mai - 23:45

Tu sais Lupin avant ma nde, j'étais pas une fanne des fleurs ni de la nature d'ailleurs étant trop occupé à servir Monsieur et Madame tout le monde. Je courais tout le temps à gauche et à droite, toujours pressé. Il n'y avait jamais assez de 24 heures d'une seule journée pour arriver à plaire à tout le monde.

Après la nde et le paysage ainsi que les fleurs vécu de l'autre côté...Ô! Comment Magnifique...alors depuis mon retour, je ne sers que Lui et Lui en Moi me fais découvrir qu'ici aussi nous pouvons à notre façon créer la Beauté !

Aujourd'hui, j'ai eu un petit cèdre en cadeau et je lui ai fait une belle place dans la partie avant, dans la demi lune du stationnement. Et c'est drôle, je ris parce que je le déplaçais ici et là et dès que j'ai placé le pot à cet endroit, le cèdre m'a dit: "oui, ici, s'il te plaît !" Mon époux me regardant faire me dit: "Tu vas pas le placer là, ça l'air fou..." et moi de lui répondre: "Et bien il aura de la place en masse pour grandir et je placerai des amis tout autour pour qu'il ne se sente pas trop seul!"

Un coup fini, outils serrés, les gens qui passaient me regardaient avec un grand sourrire. Alors, ce sourrire en dit long pour moi ...

Je ne placerai pas de photos car j'ai l'impression de vous envahir....hihihi!!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lupin



Nombre de messages : 302
Date d'inscription : 15/11/2005

MessageSujet: Re: Marie   Mer 31 Mai - 22:22

J'ai moi-même un beau jardin, alors, je te comprends, les fleurs, les arbres nous parlent, c'est sûr... I love you
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Marie   Aujourd'hui à 15:09

Revenir en haut Aller en bas
 
Marie
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Notre Expérience - Témoignages NDE/EMI et ECM :: S'INFORMER :: Médias (divers)-
Sauter vers: