Notre Expérience - Témoignages NDE/EMI et ECM

Forum de Partage et d'Entraide pour les personnes ayant vécu des expériences de mort imminente (NDE/EMI) ou d'autres expériences de conscience modifiée (ECM)
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Témoignage de François

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Martine
Admin


Nombre de messages : 5271
Localisation : Suisse
Date d'inscription : 16/09/2005

MessageSujet: Témoignage de François   Ven 23 Jan - 20:47

Témoignage de François

C’était le 26 juin 1997. Un jeudi noir pour moi. Je sortais de chez le dentiste après avoir subi une intervention chirurgicale sur une dent dévitalisée. Je pensais que, une fois cette dent couronnée, j’allais enfin être tranquille. En réalité, le cauchemar allait commencer et durer... 7 mois jour pour jour.

Peu après l’intervention, je faisais une violente crise de spasmophilie avec l’impression de mourir et de perdre toute mon énergie. Le calcium et le magnésium furent inefficaces.

Les arrêts de travail se multipliaient à l’instar des crises de spasmophilie et, à la fin du mois de juillet, je dus abandonner mon activité professionnelle tellement certaines journées tournaient au cauchemar.

Les vacances du mois d’août apportèrent une accalmie et les crises de spasmophilie disparurent. En revanche, des spasmes intestinaux leur succédèrent dès lors en permanence, et ce jusqu’au 2 décembre. Parfois, ils étaient d’une rare violence et je faisais des gastro-entérites et des colites spasmodiques à répétition. Les traitements médicamenteux ne venaient pas à bout de ces spasmes même si on parvenait à les calmer et s’accompagnaient toujours de rechutes. J’essayais en outre des médecines parallèles mais... en vain.

Et puis, ces spasmes consommaient toute mon énergie et j’accusais des coups de fatigue de plus en plus aigus et répétés. La dépression guettait.

Au cœur du tunnel

Le mardi 2 décembre, les spasmes s’arrêtèrent brutalement et une angoisse intense fondit sur moi. J’alignai trois nuits blanches d’affilée et je sombrai dès lors dans une grave dépression nerveuse. Mon médecin habituel ne prit pas mes troubles au sérieux dont mes sévères insomnies (réveil systématique vers 3 heures du matin sans parvenir à me rendormir). Il me préconisait de la distraction et des vacances...

Bref, je perdis confiance en la médecine générale et d’autre part la perspective d’essayer la psychiatrie m’effrayait un peu. C’est alors que je me réfugiai dans la méditation et la prière afin de demander de l’aide...

La mi-janvier arriva et mon état de santé ne s’améliorait pas. Mon esprit "rationnel" reprit le dessus, me conseilla d’arrêter de perdre mon temps en de vaines prières et m’exhorta à me faire soigner. Sur les conseils d’une amie, rendez- vous fut pris avec un psychiatre le 20 janvier. Mais le "feeling" ne passa pas du tout, et quelque chose me disait d’attendre avant de commencer son traitement antidépresseur. Mais attendre quoi ?

J’avais programmé en dernière extrémité un séminaire de développement personnel issu des techniques de Stanislav Grof pour le week-end suivant. Je mrie disais que c’était la dernière chance avant la psychiatrie et qu’il fallait qu’il se passe quelque chose durant ce séminaire... Le séminaire fut riche en partages et en expériences mais je quittai le séminaire aussi déprimé que j’y étais arrivé. J’en fis d’ailleurs part aux animateurs en leur demandant si je n’avais pas perdu mon temps. Je sortis donc du séminaire le cœur meurtri, très déçu, en me disant que, cette fois-ci, il ne me restait plus que la psychiatrie avec ses traitements longs et aléatoires...

Et c’est peut-être quand on a tout donné, quand on n’attend plus rien, quand on décide de lâcher prise et de " s’oublier " que le miracle, l’incroyable peut se produire. J’étais à mille lieues d’imaginer ce qui allait arriver...

Une lumière qui guérit

Déjà, dans la voiture qui me ramenait vers la gare d’Angers où je devais reprendre le train pour Paris, je me sentais curieusement moins anxieux et plus communicatif. La beauté des paysages enneigés de ce dernier week-end de janvier me touchait profondément. Et puis, dans le train qui me ramenait sur Paris, je sentis dans le bas-ventre une énergie sourdre en moi et qui atténuait mon anxiété. Cette énergie, au départ à peine perceptible, n’arrêta pas de s’amplifier et j’avais comme l’impression de recevoir une énergie de plus en plus puissante.

Arrivé à la gare Montparnasse, mon père était venu me chercher en voiture car, pour une personne déprimée, les déplacements par les transports en commun sont un vrai calvaire. Mais curieusement, ce soir-là, je lui fis remarquer que je me sentais de rentrer chez moi tout seul, ragaillardi par cette énergie inespérée. C’était vraiment curieux, mais bon, je décidai de ne pas m’y appesantir outre mesure.

De retour chez moi, le phénomène continua de s’amplifier et je me disais qu’avec une telle énergie je n’allais pas pouvoir dormir. Je me couchai vers 23H30 avec l’impression qu’un phénomène totalement inattendu, imprévisible, était en train de se produire dans mon corps énergétique qui "remuait" beaucoup. J’étais certes étonné bien sûr mais pas effrayé : il fallait voir plus en profondeur ce qui était en train de se passer...

Ce qui se déclencha vers minuit constitua le nœud de cette expérience. Elle reste (pour le moment du moins) l’expérience de ma vie la plus merveilleuse, la plus indélébile et la plus transformatrice qui m’ait été donnée de vivre par son intensité, sa force et son Amour. Elle restera à tout jamais gravée dans mon cœur et rien ni personne ne pourra me l’enlever.

Mon état de conscience bascula et je me retrouvai dans un autre état de conscience. Je pouvais visualiser l’environnement de ma chambre et, en même temps, des filets lumineux bleus qui balayaient tout mon corps. Je restai éveillé et totalement lucide toute la nuit durant. Ces filets lumineux avaient pour trajectoire celle de mes méridiens d’acupuncture. J’avais comme l’impression d’être sur une table d’opération avec des "chirurgiens" invisibles qui réinsufflaient de l’énergie dans mes méridiens comme pour me "recâbler". Je suis donc CERTAIN que je n’étais pas seul cette nuit-là. Ces présences, qui travaillaient sur mon corps à un niveau plus subtil que celui du corps physique, étaient tactiles mais non visibles et stimulaient certains points de mon corps énergétique.

C’était une médecine très efficace, du moins bien plus efficace que la nôtre. Elle balayait toute mon anxiété pour la remplacer par un sentiment intérieur de paix, de joie et de béatitude. Je suis également CERTAIN que la Puissance, la Force et l’Amour contenus dans cette lumière auraient été capables de guérir n’importe quelle maladie.

Cette expérience dura environ 7 heures, et lorsque les filets lumineux bleus disparurent, il y eut comme une voix intérieure pour me dire que j’étais totalement guéri de ma dépression. Et effectivement, j’étais guéri...

Le lundi 26 janvier 1998 fut, et de loin, le plus beau jour de ma vie. Non seulement j’étais complètement guéri, mais j’avais une énergie comme je n’en avais jamais eue auparavant bien que je n’avais pas fermé l’œil de la nuit. J’étais un peu comme une "supernovae" énergétique, avec la claire impression d’être sur un autre niveau vibratoire. Cet autre niveau de réalité que j’ai contacté est évidemment difficile à décrire avec nos pauvres mots... Disons qu’il s’accompagnait d’une énergie intense et d’une JOIE intérieure très profonde. J’étais très étonné par cette merveilleuse vibration et je me disais qu’avec une telle énergie je n’aurais plus besoin de dormir... Mais l’intensité et la profondeur de cette expérience (sagesse du processus ?) s’amenuisèrent vers 18-19 heures, et progressivement, je retrouvai un état de conscience ordinaire. Par la suite, les insomnies, l’anxiété et la grande fatigue disparurent complètement de manière inexplicable...

Précisions

Je tiens à préciser que ce processus de guérison m’a totalement échappé tant dans son déroulement que dans son interprétation. J’étais comme le témoin d’une expérience qui se déroulait dans une attitude de total "lâcher-prise".

Guérir d’une dépression nerveuse du jour au lendemain relève actuellement du miracle d’un point de vue médical ou, pour le moins, demeure une énigme. Je suis heureux aujourd’hui de pou-voir témoigner d’un tel miracle qui, pour moi, est une des plus belles expressions du mystère de l’Amour divin.

_________________
Ne laissez personne réfléchir à votre place !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Témoignage de François
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Notre Expérience - Témoignages NDE/EMI et ECM :: ANCIENS TEMOIGNAGES :: Anciens témoignages ECM du site "Notre Expérience"-
Sauter vers: