Notre Expérience - Témoignages NDE/EMI et ECM

Forum de Partage et d'Entraide pour les personnes ayant vécu des expériences de mort imminente (NDE/EMI) ou d'autres expériences de conscience modifiée (ECM)
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Témoignage de Stella 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Martine
Admin


Nombre de messages : 5271
Localisation : Suisse
Date d'inscription : 16/09/2005

MessageSujet: Témoignage de Stella 2    Sam 3 Mai - 17:55

 

Deuxième témoignage de Stella

"Lorsque j’avais environ 4 ans, en 1979, mes parents habitaient un petit village de Nouvelle Calédonie. A cette époque et en cette île, l’insécurité n’était pas celle qu’on connait aujourd’hui en France ; aussi tout le monde laissait ses portes de maison ou de voiture ouvertes en partant une journée complète. De même, les prédateurs sexuels n’étaient pas une préoccupation des parents. Comme beaucoup de jeunes enfants, je faisais une sieste tous les après midi, invariablement de 13h à 17h (je m’éveillais seule). Un jour, mes parents ont attendu que je m’endorme pour se rendre à un rallye automobile, à quelques kilomètres de là. Ils projetaient d’y assister une heure et de renter avant mon réveil. Bien sûr, pour ne pas m’inquiéter, ils n’en n’avaient pas parlé devant moi.

Je me suis endormie comme d’habitude, après le repas. Et lorsque je me suis réveillée, mes parents n’étaient pas là ! Loin de paniquer, je me suis alors dirigée vers la salle de bain afin de pouvoir faire quelque chose qui me tentait tous les matins, lorsque que je regardait mon père se raser : utiliser son rasoir manuel ! En tant que petite fille curieuse, il m’apparaissait injuste que seuls les messieurs aient le droit de toucher cet objet, la mousse à raser et le fameux blaireau. Pour faire face au miroir, je suis montée sur un tabouret. Le coeur battant, j’ai ensuite appliqué le rasoir directement sur ma joue droite, avec un mouvement sec vers le bas. Si le sang a perlé d’un coup, la douleur n’a pas été vive, mais j’ai été très impressionnée : par réflexe, je me suis mise à crier "Maman !".

Et là, j’ai "vu" très clairement et instantanément le miroir se transformer en "téléviseur", avec des bords noirs mais irréguliers. J’ai vu mes parents debout et de dos, à environ 5 mètres devant moi, se tenant en plein virage au bord d’une route poussiéreuse et cabossée. Derrière eux, j’ai aperçu trois voitures successives, avec des gros auto-collants de rallye dessus, qui sautaient sur les bosses de la route dans un vacarme assourdissant. Il y avait pas mal de poussière soulevée et d’autres spectateurs qui regardaient. D’un coup, ma mère s’est retournée vers "moi", les yeux écarquillés par la peur et a crié mon nom " Karine !". Mon père lui a demandé ce qu’elle avait et elle lui a répondu "il est arrivé quelque chose à Karine ! Il faut rentrer !". Papa s’est gentiment moqué d’elle et il lui a dit que lui, il restait là. Ma mère n’a rien rétorqué et elle a quitté mon champ de vision en courant (c’était comme une caméra immobile, sans possibilité de regarder ailleurs que cette scène). A ce moment là, cette vision s’est arrêtée d’un coup ; ça avait duré environ 5 secondes.

Je me suis retrouvée face au miroir, une joue ensanglantée et l’autre pleine de larmes, les deux pieds toujours stables sur le tabouret, le rasoir à la main et l’autre main tenant le lavabo. A ce moment précis, j’ai su que Maman était en route et qu’elle allait très vite arriver. Je me suis calmée de suite, j’ai essuyé ma joue avec un gant de toilette, j’ai posé le rasoir et j’ai cessé de pleurer. Quand ma mère est arrivée en trombe dans la cour, elle m’a trouvé tranquillement assise sur le perron. Elle s’est précipitée sur moi les larmes aux yeux, mais avec un énorme soulagement. Je lui ai expliqué le coup du rasoir mais pas celui de la "télé". Je ne savais même pas ce qu’était un rallye à l’époque et je n’aurais pas pu inventer une telle histoire seule à cet âge-là. Mais sur le coup, cela ne m’a pas paru extraordinaire.

Des années plus tard, nous en avons rediscuté et je lui ai demandé si elle aussi m’avait vue. Elle m’a dit que non, mais qu’elle avait eu l’intime conviction que j’avais eu un problème et qu’il fallait absolument qu’elle rentre. Aujourd’hui, je crois qu’en cas de stress important, l’être humain ordinaire a la faculté de communiquer par télépathie. Je n’ai jamais souhaité développer mes facultés extra sensorielles et de toute façon, j’en aurais plutôt peur. A moins que ce ne soit mon ange gardien (j’y crois aussi à présent) qui m’ait permis cette expérience pour me rassurer. Ou est-ce cela l’ouverture du "Troisième oeil" ?

Quoiqu’il en soit, elle m’a permis de savoir qu’il existe bien des manières de "voir" et bien des choses que nous ignorons sur le fonctionnement du cerveau. Depuis, je n’ai jamais revécu quoi que ce soit de similaire et je mène une existence normale."

_________________
Ne laissez personne réfléchir à votre place !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Témoignage de Stella 2
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Notre Expérience - Témoignages NDE/EMI et ECM :: ANCIENS TEMOIGNAGES :: Anciens témoignages ECM du site "Notre Expérience"-
Sauter vers: