Notre Expérience - Témoignages NDE/EMI et ECM

Forum de Partage et d'Entraide pour les personnes ayant vécu des expériences de mort imminente (NDE/EMI) ou d'autres expériences de conscience modifiée (ECM)
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Témoignage de Chantal

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Martine
Admin


Nombre de messages : 5271
Localisation : Suisse
Date d'inscription : 16/09/2005

MessageSujet: Témoignage de Chantal   Ven 2 Mai - 19:40

 

Témoignage de Chantal

Je suis une dame de 47 ans aujourd’hui, mère de deux enfants de 25 et 22 ans.

en novembre 1981, je mettais ma fille au monde. Une césarienne était prévue d’avance. on devait me la faire sous péridural, mais cela s’est mal passé, j’avais de fortes douleurs. alors que j’avais le ventre ouvert, dès que l’enfant est sorti, on m’a fait une anesthésie totale, pour continuer le travail de l’opération.

C’est la que mon expérience extraordinaire commence.

tout a coup, je me suis vue plâner dans un long couloir, pas comme ces couloirs sombres décrits dans bien des témoignages, mais un couloir clair , dont les parroies étaient capitonnées, je volais, simplement voler ! puis , je me suis retrouvée , comme sur un balcon, debout , ce balcon était au dessus de la pièce, la salle d’opération, j’étais la haut , et je voyais mon corps étendu sur la table d’opération, je voyais le dos de deux médecins en train de me recoudre, je voyais l’anesthésiste surveiller, les appareils et mon visage, j’ai vu une infirmière emmener mon mari vers l’extérieur de la pièce. Je me sentais vraiment bien ! calme n’est même pas le mot exacte , c’est bien plus intense que cela , comme totalement vide de toute douleur, de toute peur, inquiétude, vraiment très très seraine ! plus que ça encore ! je ne sais le définir , il n’y a pas de mot qui puisse réellement décrir.

j’étais "émue" est ce le mot ???? amusée ??? mais en voyant les médecins et infirmières s’afférer autour de moi, je me disais en souriant, "mais qu’ils arrêtent de se donner ce mal, je suis morte" je voyais vraiment ce corps mort ! qui n’était plus "qu’une chose innerte" parmis des petits personnages bien vivants. mais moi , le vrai moi était la haut . je les regardais comme on peut regarder un enfant se donner tant de mal pour arriver a emboiter deux cubes ! qui se concentre, qui s’inquiète, alors que la n’a pas d’importance, juste le fait de "tenter"de réussir qq chose.

au bout de ce temps "très court" je suis plongée dans le noir le plus complet , je flotte dans le noir "pas un couloir" le vide , le vide "noir" et j’entends des voix, des centaines, milliers de voix très criardes , qui parlent très vite, je sais qu’elles me parlent toutes en même temps, je ne comprends rien, comme si elles m’appellaient , ou voulaient absolument me prévenir de qq chose , comme si je n’étais pas restée assez longtemps ! c’était le moment impressionnant de mon histoire.

puis petit a petit , j’ai vu des pavés tourner a toute vitesse autour de moi, en réalité ces pavés c’était le carrelage qui recouvraient le mur de la salle d’opération. je revenais a moi. une fois les yeux ouverts, j’avais le visage de l’anesthésite très près de moi, il regardait mon oeil. et "j’ose avouer même un mot grossier" je lui ai dit "j’ai déja vu ta "gueule" quelque part .

après cette aventure, je n’ai plus eu la visite de l’anesthésiste dans ma chambre, il a juste entrouvert la porte de qq centimètres pour me demander si j’allais bien . personne ne m’a jamais expliqué ce problème et moi je n’ai osé en parler a personne. j’ai juste raconté cela a ma mère , comme on raconte un rêve !

mon mari très longtemps me demandait de ne poser aucune question. Il me disait "tu es folle" c’est la narcose, tais toi, ne parle pas de ça ! on va rire de toi.

au plus profond de moi, je sais que j’ai vécu qq chose d’extra ordinaire. Il n’avait pas de conotation religieuse, et ne suis malgré cela pas plus croyante qu’avant. la seule chose que je sais, c’est que je me réjoui de pouvoir vivre la "vraie" vie, sans la provoquer, mais sans l’éviter non plus. je souffre bcp ici bas, je n’ai aucune facilité dans la vie, mais je reste optimiste, attentionnée, généreuse, mais bizarrement aussi "anxieuse" alors que je sais que rien n’a vraiment d’importance sur terre.

Bien à vous.

Chantal

_________________
Ne laissez personne réfléchir à votre place !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Témoignage de Chantal
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Notre Expérience - Témoignages NDE/EMI et ECM :: ANCIENS TEMOIGNAGES :: Anciens témoignages NDE du site "Notre Expérience"-
Sauter vers: