Notre Expérience - Témoignages NDE/EMI et ECM

Forum de Partage et d'Entraide pour les personnes ayant vécu des expériences de mort imminente (NDE/EMI) ou d'autres expériences de conscience modifiée (ECM)
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Témoignage de Sylviane

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Martine
Admin


Nombre de messages : 5271
Localisation : Suisse
Date d'inscription : 16/09/2005

MessageSujet: Témoignage de Sylviane   Jeu 6 Fév - 20:25

Témoignage de Sylviane

L’expérience qui a été la plus importante pour moi est celle çi : j’avais environ 25 ans (j’en ai aujourd’hui 41) et j’étais en train de faire ma gymnastique dans une pièce de la maison. C’était un contexte très prosaïque et j’étais seulement concentrée sur mes mouvements. Ce que je vais dire avec des mots est difficile à expliquer car les mots sont vraiment de faible poids au regard du vécu réel...mais tant pis, je vais mettre des mots dessus :

  Tout à coup le temps s’est comme "arrêté".
  Il n’y avait plus de différence entre moi et l’extérieur...comment dire, j’étais à la fois en moi et à l’extérieur
  Et en même temps, le tout était baigné d’un AMOUR INCOMMENSURABLE, une JOIE INNOMABLE dont je ne connais pas l’équivalent terrestre, même dans mes plus grandes joies ou plus grands mouvements d’amour. C’était quelque chose que je vivais aussi par les pores de ma peau, c’était à l’extérieur mais aussi en moi, c’était partout.
  J’ai eu la certitude à ce moment là, que nous baignions "là-dedans" en permanence mais que nous ne le savions pas. Comme si habituellement un voile recouvrait cela et que ce jour là, l’espace d’un instant, un coin du voile s’était soulevé.
  Je n’ai vu "personne", ni ange, ni homme barbu, ni aucune image telle qu’on se les symbolise habituellement mais j’avais plutôt l’impression d’être "là-dedans"...je n’ose pas prononcer le mot mais oui, quelque chose comme "dans Dieu" ou en tout cas une des ses émanations.
  Je ne sais pas combien de temps a duré cette expérience puisque, comme je l’ai dit, le temps s’est arrêté : 1 mn ? 10 mn ? 1 heure ? Plus ? Je ne sais pas. Et je n’ai pas pensé à regarder ma montre après.
  J’ai pensé aussi dans un éclair à cette phrase curieuse "1 + 1 = 3".
  Puis après je me souviens que j’ai lacé mes chaussures et que cet acte banal de lacer mes chaussures devenait tout à coup la chose la plus importante du monde.


Peu à peu l’expérience s’est estompée...le voile est retombé j’ai envie de dire. Au début cela fait tout drôle, on se sent un peu "en manque" comme un drogué en quelque sorte. On ne comprend pas pourquoi on ne vit pas ça habituellement. Et puis après on s’interroge bien sûr "pourquoi moi ?" mais aussi surtout quelle responsabilité tout à coup !...vous comprenez ? On ne peut plus faire comme si cela n’existait pas...

La chance que j’ai eue, c’est qu’au moment où cela m’est arrivé, j’en ai parlé à une personne, une seule, qui n’a pas cherché à amoindrir ou à nier ce que j’avais vécu mais au contraire l’a replacé dans un contexte "numineux" plus large.

C’est la première fois que j’évoque tout cela publiquement. Et les personnes à qui j’en ai parlé se comptent sur les doigts d’une main. J’ai toujours choisi mes interlocuteurs avec soin à ce sujet, consciente par la suite de ce que cela pouvait avoir de dérangeant et difficile, propre à être rejeté, pour quelqu’un qui n’avait pas vécu cela. Je me suis aussi souvent sentie seule avec cela et puis maintenant cela va mieux, je le vis mieux. Et aussi je me sens en confiance ici après avoir lu une bonne partie d’entre vous. C’est bon de se retrouver à parler avec des gens comme vous.

L’autre expérience a eu lieu à peu près à la même époque, quelques temps après. J’avais un petit ami à l’époque et ce qui est incroyable c’est que je me souviens à peine de lui, mais l’expérience je ne l’ai pas oubliée. Je le regardais dormir. En fait, je pourrai dire, je le contemplais. J’étais bien, sereine, relaxée. J’étais amoureuse aussi, oui je me souviens de ce climat "amoureux"...de la dévotion presque sur l’instant. Et là aussi cela a été très soudain. J’ai senti mon corps vibrer et en même temps lui est devenu, comment dire...fait d’une matière bleue lumineuse, et moi aussi ! En fait ce n’était pas une matière, c’était plutôt comme une lumière d’un bleu très lumineux...non plutôt de l’énergie en vibration lumineuse...oui c’est plutôt ça le bon descriptif...en même temps je me sentais très "légère", je n’avais plus mon poids. mais là, contrairement à l’expérience précédente qui s’est inscrite dans l’extase mais aussi la douceur, c’était "trop fort" pour moi, trop énorme, mon coeur s’est accéléré. Stop ! Je me suis déconnecté..parce que c’était au delà de ce que je pouvais supporter. Ca m’a pas mal perturbé sur l’instant et je l’ai remisé dans un coin de ma mémoire sans y revenir, contrairement à l’expérience précédente dont j’avais en quelque sorte la nostalgie. Lontemps, très longtemps après, j’ai lu que la matière était de l’énergie en vibration et quand j’ai lue cette phrase, je l’ai rattaché à ce que j’ai vécu à ce moment là...ça m’a parlé Cette expérience a été très brève je crois, peut-être seulement quelques secondes, mais très forte à vivre.

La troisième expérience a eu lieu beaucoup plus récemment. Il y a deux ans à peu près. Je revenais chez moi après un voyage en train. Cela a commencé dans le train (c’est une expérience progressive et non soudaine comme les autres). ce jour là j’étais particulièrement relaxée, détendue...bien. Et dans le train j’ai commencé" à voir les gens d’une façon étrange...c’était comme si je pouvais voir, en quelque sorte "le meilleur d’eux-même" l’espace d’un instant. Que je vous rassure ! Je ne suis pas du tout une "sainte", j’ai une floppée de défauts comme beaucoup et ce n’est pas dans mes habitudes de ne voir que le meilleur de lui en l’autre, mais à cet instant c’était ça. En même temps j’ai commencé à percevoir un filet lumineux de couleur bleue autour des ces personnes, autour de leurs corps.

Toujours aussi relax, je suis arrivée ensuite à ma gare puis ai roulé jusqu’à chez moi. Suis descendue de ma voiture. Devant chez moi, il y a de la verdure, quelques arbres. Et là j’ai vu quelque chose de ma-gni-fique : j’ai regardé un arbre qui se toruve devant chez moi et il était entouré d’une sorte de "grande flammes" de polusieurs couleurs ultra lumineuses qui formaient comme un arc-en-ciel autour de liu et ces "flammèches" montaient vers le ciel...c’était sublimement beau...cela n’a duré que quelques secondes mais la phrase qui m’est venue instantanément à l’esprit à ce moment là est "le chant d’amour de la terre vers le ciel"...c’était ça que je ressentais quand je l’ai vu : l’acte d’amour de la terre vers le ciel, qui montait via ces arbres...je ne peux pas me l’expliquer, c’est ainsi que je l’ai perçu dans cette instantanéité.

Voilà.

Sylviane

_________________
Ne laissez personne réfléchir à votre place !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Témoignage de Sylviane
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Notre Expérience - Témoignages NDE/EMI et ECM :: ANCIENS TEMOIGNAGES :: Anciens témoignages ECM du site "Notre Expérience"-
Sauter vers: