Notre Expérience - Témoignages NDE/EMI et ECM

Forum de Partage et d'Entraide pour les personnes ayant vécu des expériences de mort imminente (NDE/EMI) ou d'autres expériences de conscience modifiée (ECM)
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Une info exagérée ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Une info exagérée ?   Lun 19 Aoû - 12:52

Bonjour à tous Very Happy 

La nouvelle tombe aujourd'hui sous un titre spectaculaire :

"Une Australienne "ressuscitée" après 42 minutes de mort clinique"

Le lien : http://lci.tf1.fr/science/sante/une-australienne-ressuscitee-apres-42-minutes-de-mort-clinique-8249199.html


Ce qui me parait contradictoire : "Les médecins ont utilisé un compresseur cardiaque externe, Lucas 2, pour continuer à irriguer le cerveau..."
"...tandis qu'un cardiologue, Wally Ahmar, a ouvert l'artère pour la débloquer. Une fois le passage du sang rétabli dans l'artère, le coeur s'est remis à battre à un rythme normal."

Peut-on parler de mort si le cerveau continue d'être irrigué ?
L'article est un peu confus et surtout peu précis sur les temps entre "Elle avait été déclarée cliniquement morte peu après son arrivée." et l'irrigation du cerveau.
Il me semble qu'il y ait un délai très court entre l'arrêt de l'activité cérébrale et des conséquences irrémédiables que cela peut provoquer ; là, 42 minutes me paraissent largement au-dessus.
Mais il y a les miracles...pirat 

Qu'en pensez-vous ?
Revenir en haut Aller en bas
Martine
Admin


Nombre de messages : 5271
Localisation : Suisse
Date d'inscription : 16/09/2005

MessageSujet: Re: Une info exagérée ?   Lun 19 Aoû - 15:25

Bonjour Thierry Very Happy 

Je viens d'aller lire. C'est très bizarre en effet car, tout de même, le cerveau n'a pas dû être irrigué pendant un bon bout de temps !
Alors, méfiance, et attendons la suite !

Bises et merci ! flower 

Martine

_________________
Ne laissez personne réfléchir à votre place !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ether Hic



Nombre de messages : 128
Date d'inscription : 05/02/2011

MessageSujet: Re: Une info exagérée ?   Lun 19 Aoû - 16:01

Merci Thierry pour l'info,

En visualisant le PDF du compresseur cardiaque externe LUCA

compresseur cardiaque externe LUCA :

L'on s'aperçoit qu'il n'est pas mentionné (sauf si j'ai loupé ) la nécessité de prodiguer une ventilation des poumons en oxygène, ou au pire, en bouche à bouche)

Quant on sait qu'au-delà de quelques minutes d'arrêt cardiaque, le cerveau rentre définitivement en mort clinique irréversible (sauf si température du corps très froide) et qu'au mieux, l'on ressort de cet état avec l'impossibilité de se resynchroniser avec le monde matériel (la conscience du comateux reste dans les mondes  subtils, en restant attachée à son corps de "souffrance".) l'on peut en conclure raisonnablement que la ventilation fut appliquée.

Comme le massage manuel cardiaque  fut, sans doute, également appliqué rapidement dès l'arrivée des secours , il est inexact de formuler que la victime resta 42 minutes de mort clinique ; sinon, ce serait un cas,( en température ambiante), relevant du pur miracle.

(et comme je ne crois pas que jésus ressuscita un cadavre,(mort de surcroit clown ) alors .....)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Martine
Admin


Nombre de messages : 5271
Localisation : Suisse
Date d'inscription : 16/09/2005

MessageSujet: Re: Une info exagérée ?   Lun 19 Aoû - 23:11

Bonsoir Ether Hic Very Happy 

Je serais moins affirmative que toi. Ce qui m'étonne le plus dans cette histoire c'est que la personne concernée n'ait pas de souvenir de NDE, apparemment. Car il y a des cas où les rescapés sont restés cliniquement morts assez longtemps sans que le cerveau ne soit atteint - je parle des cas de NDE - comme si la NDE leur avait permis de revenir en pleine santé et sans séquelles.

De même pour Jésus, honnêtement, qui peut savoir ce qu'il était capable de faire ou pas ? Nous ne pouvons nous baser que sur nos connaissances scientifiques actuelles mais que sont ces connaissances au regard de ce qui est possible ou pas ? Nous sommes de pauvres ignorants !

Alors, restons modestes et ouverts à ce qui nous semble impossible !Wink 

Très amicalement.flower 

Martine

_________________
Ne laissez personne réfléchir à votre place !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ether Hic



Nombre de messages : 128
Date d'inscription : 05/02/2011

MessageSujet: Re: Une info exagérée ?   Mar 20 Aoû - 1:19

Bien sûr Martine, je comprends,

Toutefois, comme le décrit cet article plus complet :

Lien vers article plus complet

et dont voici la copie :

Le Figaro a écrit:


Sauvée après 42 minutes de réanimation cardiaque


Par figaro iconEstelle Elkaim - le 19/08/2013

L'utilisation d'un compresseur cardiaque, combinée aux soins chirurgicaux, a sauvé la vie d'une Australienne de 41 ans.

La semaine dernière, Vanessa Tanasio, 41 ans, a été transportée en urgence à l'hôpital de Melbourne pour un arrêt cardiaque dû à une artère bouchée. À son arrivée, les médecins l'ont déclarée «cliniquement morte»: elle ne respirait plus. Pourtant, après 42 minutes de réanimation, son cœur s'est remis à battre. L'équipe de chirurgiens australiens a qualifié cet épisode de «miraculeux». Ils expliquent leur succès grâce à l'utilisation d'un compresseur cardiaque externe qui aurait prodigué un massage régulier et efficace, permettant aux chirurgiens de se consacrer pleinement à leur patient.

«Dans cet exemple, c'est moins la performance du compresseur cardiaque qui est à saluer que ce qu'il a permis d'accomplir à côté», explique Alexandre Boyer, praticien hospitalier en réanimation médicale au CHU de Bordeaux. Car les compresseurs cardiaques, disponibles en France dans certains hôpitaux et véhicules du Samu (service d'aide médicale d'urgence), sont aussi performants que les mains de praticiens expérimentés. En revanche, ils ne se fatiguent pas et permettent à l'équipe d'établir une stratégie pour résoudre la cause de l'incident cardio-pulmonaire: ici, l'artère encombrée.

La durée d'une réanimation est alors très aléatoire: «Quarante-deux minutes d'arrêt cardiaque, ce n'est pas exceptionnel», remarque Alexandre Boyer. L'année dernière, le joueur de football anglais Fabrice Muamba, 23 ans, qui s'était effondré en plein match, est revenu à la vie après un arrêt cardiaque de 78 minutes.

Selon les recommandations officielles suivies par les centres hospitaliers français, la réanimation doit s'arrêter après 30 minutes chez les personnes âgées, mais peut durer une heure chez les plus jeunes. La durée d'un massage cardiaque dépend surtout des causes de l'arrêt et des conditions dans lesquelles il peut être traité.

Le principal, c'est le moment où l'arrêt est repéré. En effet, le pronostic final se joue dès les premières secondes. L'apport de sang oxygéné vers le cœur et le cerveau est essentiel: c'est lui qui évitera les lésions cérébrales responsables de la perte des réflexes vitaux, comme le maintien de la température ou de la fréquence cardiaque. Dans la rue, en attendant l'arrivée des secours, une victime peut avoir la chance d'être sauvée si elle fait l'objet d'un massage cardiaque par une personne capable de diagnostiquer un arrêt cardiaque (perte de connaissance, absence de respiration) et capable de faire les bons premiers gestes.

Dans le cas de cette mère australienne de deux enfants, les ambulanciers ont procédé à plusieurs chocs électriques pour la maintenir en vie jusqu'à l'hôpital. En effet, les médecins estiment que les chances de survie diminuent de 10 % à chaque minute écoulée sans défibrillation.

Toutefois, les médecins recommandent de ne pas attendre de miracles avec l'utilisation des compresseurs cardiaques tel le modèle Lucas II qui a servi à l'équipe australienne. «Ce ne sont pas des machines qui permettent de ressusciter les gens», prévient Alexandre Boyer. Ils permettent tout au plus de ne pas mobiliser un chirurgien qui pourrait intervenir rapidement sur la défaillance cardiaque.

.
L'on comprend qu'elle n'était pas en arrêt cardiaque pendant 42 minutes, mais que la réanimation à durée 42 minutes.

Il en est ainsi des raccourcis des journalistes qui transforment la réalité.

De plus, il n'est pas fait mention de la ventilation des poumons pour l'oxygéner, sans quoi il ne sert à rien de rétablir la circulation sanguine si plus aucun apport d'oxygène ne circule dans le sang.

Cette ventilation peut être supplée par une circulation extra-corporelle  , ce qui fut le cas comme l'écrit cet article :

Europe1 a écrit:
"on relaie ce compresseur cardiaque par une circulation extra-corporelle, une assistance circulatoire, qui permet à la fois de faire circuler le sang mais aussi de l’oxygéner".
.
Lien vers l'article d'Europe1

Dont voici la copie :

Europe 1 a écrit:
Une Australienne déclarée cliniquement morte a été ramenée à la vie par les médecins.

L’INFO. Vanessa Tanasio est une miraculée. Cette Australienne de 41 ans a été ramenée à la vie après avoir été déclarée cliniquement morte pendant 42 minutes. Mère de deux enfants, elle avait été admise dans un hôpital de Melbourne après deux arrêts cardiaques. Lundi, la quadragénaire, qui se porte comme un charme, a pu rentrer chez elle.

Cliniquement morte. La semaine dernière, Vanessa Tanasio est transportée en urgence à l’hôpital de Melbourne. Victime de deux arrêts cardiaques causés par une artère bouchée, elle est déclarée cliniquement morte peu après son admission. Les médecins ne lâchent pas prise et utilisent un compresseur cardiaque externe, une machine qui reproduit de manière automatique un massage cardiaque. Le professeur Claude Le Feuvre, cardiologue à la Pitié-Salpêtrière et président de la fédération française de cardiologie, explique au micro d’Europe 1 que cet appareil "remplace le massage cardiaque fait par les secouristes" et "fait les compressions, automatiquement, à un rythme de cent par minute", permettant "d’assurer la circulation du sang".

Une machine lui a sauvé la vie. "Habituellement, explique le cardiologue, il y a le massage cardiaque, qui entretient la circulation du sang, et on utilise un défibrillateur pour faire repartir l’activité électrique". Mais dans le cas de Vanessa Tanasio, "il a fallu déboucher l’artère qui était responsable de l’arrêt cardiaque pour que le cœur redémarre". Pendant plus de quarante minutes, le compresseur cardiaque externe a donc permis d’irriguer le cerveau de la patiente. Qui s’est réveillé deux jours après l’intervention et a pu parler aux médecins, comme si de rien n’était. De quoi surprendre les médecins, qui ne s’attendaient pas à ce que le cerveau soit indemne. "C’est juste fantastique, ça m’a sauvé la vie", a commenté la miraculée.

Le même appareil en France. Le compresseur cardiaque utilisé par les médecins australiens est aussi employé en France par les services de secours, "le Samu en particulier", note Claude Le Feuvre. Dans l’hôpital parisien de la Pitié-Salpêtrière, "on relaie ce compresseur cardiaque par une circulation extra-corporelle, une assistance circulatoire, qui permet à la fois de faire circuler le sang mais aussi de l’oxygéner". Quant à l’histoire de Vanessa Tanasio, elle rappelle "surtout l’importance du massage cardiaque, à commencer dès que possible". Et le professeur de rappeler qu’en cas d’arrêt cardiaque, "il y a 10% de mortalité [en plus] après chaque minute qui passe".
.
Moralité, la victime n'était pas en arrêt cardiaque 42 minutes, mais en réanimation cardiaque assistée d'une oxygénation pendant 42 minutes ,sans quoi , c’était un légume qu'ils auraient ramenée à la "vie". Wink


Dernière édition par Ether hic le Mar 20 Aoû - 11:40, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
viking



Nombre de messages : 118
Date d'inscription : 27/09/2009

MessageSujet: Re: Une info exagérée ?   Mar 20 Aoû - 2:07

Bonjour sunny !
Oui,moi j'avais lu un article plus complet que le premier ici mais,malgré l'explication claire de l'article,ils avaient gardé le titre accrocheur...juste pour avoir plus de "clics",je suppose.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Une info exagérée ?   Mar 20 Aoû - 12:49

Bonjour et merci à vous trois pour vos réponses Very Happy 

Pour résumer en reprenant vos propos, j'ai bien l'impression que cette info au titre accrocheur est un raccourci qui transforme la réalité des faits.
Cette femme a été maintenue pendant 42 minutes en réanimation, en effet, mais non en état de décès, ce n'est pas du tout pareil. 42 minutes de mort cérébrale laisserait des dommages irréversibles... 'normalement'.

Il est possible que cette personne n'ait pas eu d'emi, mais là on retombe dans cet imbroglio où croyances et non-croyances rencontrent ou pas ces expériences non ordinaires.
Mais peut-être Martine, que cette femme a vécu quelque chose et ne s'en souvient pas encore ; ou qu'elle s'en souvient mais préfère ne rien dire par crainte, ou encore qu'elle croit avoir 'rêvé' et n'y porte pas plus d'importance que ça. Ou bien encore qu'elle sait mais verra ça une fois bien rétablie et hors cadre médical.

Bonne journée à vous Wink 
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Une info exagérée ?   Aujourd'hui à 1:21

Revenir en haut Aller en bas
 
Une info exagérée ?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Notre Expérience - Témoignages NDE/EMI et ECM :: S'INFORMER :: Médias (divers)-
Sauter vers: