Notre Expérience - Témoignages NDE/EMI et ECM

Forum de Partage et d'Entraide pour les personnes ayant vécu des expériences de mort imminente (NDE/EMI) ou d'autres expériences de conscience modifiée (ECM)
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Le code génétique holographique

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Le code génétique holographique   Mar 18 Juin - 21:30

Le Dr. Piotr (Peter) Gariaev et son équipe, de l'Académie russe des Sciences naturelles et de l'Académie des Sciences médicales, ont étudié la nature et le fonctionnement du champ vibratoire créé dans l'organisme par l'ADN, à la fois par la théorie et par l'expérience. Leur apport essentiel est de montrer que ce champ a les caractéristiques d'un hologramme, comme nous allons l'expliquer, et que cet hologramme porte les informations génétiques d'organisation et de coordination du fonctionnement des cellules. En somme le génome comporte une partie moléculaire, celle des gènes que nous connaissons, et une partie ondulatoire, le génome ondulatoire ou supergène.

La notion d'hologramme est apparue en physique lorsqu'on a découvert des figures lumineuses transmises par un objet éclairé, et que ces figures ont été enregistrées sur film photographique. Ces figures ne se présentent pas comme une image directe de l'objet tel qu'on le voit, mais sous forme de graphiques - des hologrammes - composés des interférences que fait la lumière qui l'éclaire. L'hologramme a l'avantage étonnant de conserver l'image de l'objet en 3 dimensions et de pouvoir la restituer. De plus, chaque partie du graphique contient les informations de la totalité de l'objet. C'est pourquoi il a été nommé hologramme, ce qui signifie diagramme de la totalité.

L'idée que des hologrammes sont présents dans les organismes vivants et portent des informations a déjà été avancée par le neurobiologiste Karl Pibram, suivi par d'autres équipes. Il a démontré que les souvenirs sont enregistrés non pas dans la matière du cerveau, mais dans son champ holographique (voir annexe http://www.spirit-science.fr/doc_humain/ADN6photons.html#mozTocId10864)

En accord avec les propositions de l'équipe de Gariaev, W. Schempp et P. Marcer  ont montré que l'ADN a une fonction de stockage des informations et que sa capacité est considérable (A mathematically specified template for DNA and the Genetic Code in terms of the physically realisable processes of Quantum Holography, 1996, Proc. Symposium Living Computers, University of Greenwich). En outre, c'est à partir de ces concepts que Schempp a grandement perfectionné la technique d'imagerie par résonance magnétique (IRM) qui est adoptée internationalement, ce qui montre que l'hologramme n'est pas seulement une hypothèse théorique, mais une réalité physique.

Les études de Schempp montrent que les hologrammes sont inscrits dans le plan des paires de bases de la double hélice. Voilà enfin une réponse à la question de savoir pourquoi la molécule d'ADN comporte 2 brins qui portent la même information génétique. C'était incompréhensible selon le code génétique moléculaire classique.

Gariaev conçoit le génome des organismes supérieurs sous forme d'une grille holographique. Les hologrammes de l'ADN contiennent les codes fondamentaux du développement et de la forme complète de l'organisme, même quand l'organisme est à l'état d'embryon. On peut dire qu'ils sont le Soi de l'être vivant.

Langage fractal

Le champ vibratoire holographique s'appuie sur la structure entière de l'ADN et surtout sur les 98,7% non-protéinocodant, qui détiennent donc un rôle fondamental (voir http://www.spirit-science.fr/doc_humain/ADN3structure.html). On a vu que ces parties ont une structure fractale. Cette caractéristique est transmise dans les hologrammes porteurs des informations génétiques issues de ces parties. Cela signifie que les informations fonctionnent sur plusieurs échelles.

Gariaev insiste sur l'existence de synonymes dans les séquences de l'ADN. Par exemple, dans un codon dont on a lu les 2 premières lettres A et G, comment distinguer AG et GA, et comprendre le sens de la troisième lettre? C'est, dit-il, le contexte qui lève l'ambiguïté, comme dans le langage humain. Ce contexte est donné par le champ holographique.

http://rustyjames.canalblog.com/archives/2013/06/17/27449598.html


Dernière édition par etoile le Mer 19 Juin - 13:02, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Médecine quantique et la puissance illimitée de la pensée    Mar 18 Juin - 21:57



Dernière édition par etoile le Mer 19 Juin - 13:08, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Alain P.



Nombre de messages : 77
Age : 68
Localisation : Région Parisienne
Date d'inscription : 23/04/2013

MessageSujet: Réponse d'Alain P.   Mar 18 Juin - 22:49

Merci Etoile pour cet intéressant exposé (bien qu'un peu "ardu" par endroits...) 
Je ne pense pas que les recherches et expériences mentionnées soient encore bien reconnues par la communauté scientifique mais certaines le seront sans doute un jour...
Il est intéressant de voir que la mécanique quantique (entre autres) permet d'interpréter certains phénomènes psychiques en interaction avec le biologique. Nous approchons d'un point de jonction entre science et spiritualité...
Cordialement.
Alain P.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Martine
Admin


Nombre de messages : 5271
Localisation : Suisse
Date d'inscription : 16/09/2005

MessageSujet: Re: Le code génétique holographique   Mer 19 Juin - 12:23

Bonjour Etoile Very Happy

Tu as remis ce texte ici. Alors, même remarque que précédemment !Wink
Merci de l'effacer, si jamais, et de mettre un lien à la place.

_________________
Ne laissez personne réfléchir à votre place !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le code génétique holographique   Mer 19 Juin - 13:20

Bonjour Martine,

J'ai fait hier une erreur de manipulation. Je pensais éditer un nouveau sujet mais je n'étais pas sortie du précédent, d'où le doublon et j'en suis désolée.

Pour le texte je pensais qu'il était évident qu'en le plaçant sous media il ne venait pas de moi. Je manque souvent de rigueur.

A l'avenir je mettrai les liens d'où je trouve les textes.

Bonjour AlainP.,

Je ne pense pas que les recherches et expériences mentionnées soient encore bien reconnues par la communauté scientifique mais certaines le seront sans doute un jour...

Oui c'est sûr mais je pense qu'il y a une masse considérable de recherche scientifiques très innovantes actuellement.

J'adore découvrir ce type de texte qui détonnent.

Parfois j'ai l'impression que la communauté scientifique classique se comporte un peu comme les religieux du Moyen-âge en Europe. Ils mettent un voile obscurantiste.

Je trouve étonnant le courant scientifique russe actuel. Leur système de pensée me semble beaucoup plus ouvert sur la spiritualité

Bonne journée !
Revenir en haut Aller en bas
Marc



Nombre de messages : 980
Date d'inscription : 22/09/2005

MessageSujet: Re: Le code génétique holographique   Mer 19 Juin - 14:32

Bonjour,

je suis pour ma part assez réservé quant à la légitimité des informations qui sont communiquées sur ces sites. Je trouve ces études intéressantes, cela va de soi, mais ce sont toujours les mêmes sites qui relayent très exactement les mêmes informations (par un jeu de copier-coller). Pas de trace officielle d'études faites et répertoriées par les chercheurs eux-mêmes, ni même trace de sites personnels mis en ligne par ces mêmes chercheurs. 

Quant aux résultats des recherches de Piotr Gariaev, ils ont été contestés par la communauté scientifique dès l'instant où il a été constaté que le champ vibratoire de l'ADN observé était en partie (en partie, cela va de soi) généré par l'oxydation des corps biologiques (et notamment de ceux qui sont en souffrance dans le cas de maladies par exemple ou dans le cas de vieillissement). Aucun lien de cause à effet naturel et généralisé n'a pu être démontré de manière probante ou indiscutable scientifiquement parlant (semble t-il en tout cas).

Je trouve ces informations intéressantes, donc, mais je reste cependant réservé quant à l'origine de ces informations.

Je n'exclue pas non plus, bien entendu, que certaines infos ne circulent pas officiellement sur internet compte tenu de leur caractère étranger aux normes admises pour le moment. Les Anonymous (les "vrais") ont bien semble t-il extrait de certains serveurs de recherches scientifiques des informations qui tendraient à démontrer que nous avons les moyens technologiques de produire une énergie illimitée et très peu coûteuse, donc pourquoi les recherches scientifiques dont il est question dans ce thread ne seraient-elles pas elles non plus "vraies"'. La seule chose qui me gêne dans cette circulation d'information sur le net, c'est qu'on ne remonte jamais à la source de ladite information.

Bonne journée Wink

Marc.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le code génétique holographique   Mer 19 Juin - 18:35

Bonjour,

Citation :
La seule chose qui me gêne dans cette circulation d'information sur le net, c'est qu'on ne remonte jamais à la source de ladite information.


Il est très difficile de remonter à la source d'une information scientifique. Les travaux de recherche ou les thèses ne se trouvent pas facilement sur internet. C'est précieux. N'oublions pas, nous vivons dans un monde dominé par l'ego encore qui sépare, marque sa propriété, prend et dit "c'est à moi", ou "moi le premier".

En plus, il y a les barrières linguistiques ; et puis si l'information n'est pas validée par la communauté scientifique dominante c'est pire que tout. La plus dominante n'est pas forcément la plus brillante. La plus brillante est souvent à la marge. 

Dans notre période de mutation je trouve qu'il est important de regarder les expériences à la marge. Car la norme empêche le nouveau d'apparaître car elle sclérose dans un cadre. Parfois on fait une expérience de vie tellement bouleversante qu'elle remet tout en question et surtout nous donne le courage de remettre publiquement en question la norme car elle est transcendante. Pour la comprendre c'est autre chose


Maintenant, même si nous remontions à la source de l'information scientifique, personnellement je n'ai pas les bases mathématiques ou biologiques pour démontrer si ces informations sont fausses ou vraies . Nous avons ici affaire à de l'information vulgarisée pour la rendre accessible au grand public (chouette !). C'est ce que l'on trouve dans la majorité des livres, des revues même les plus intéressantes, des films, etc. C'est de la vulgarisation. Dans cette vulgarisation, c'est comme tout il y a du bon et du mauvais. Le bon c'est d'accéder facilement à l'information et donc de s'interroger, le mauvais c'est de déformer la pensée originelle. De toute façon à part une équation mathématiques, donc le langage mathématique ou le langage symbolique, tout se déforme par le prisme du mental. Même une expérience de NDE ou d'une OBE qu'on retraduit est déformée par l'expérienceur. c'est pas trancriptible par les mots.

Ce qui m'intéresse dans les articles scientifiques vulgarisés c'est la façon dont elles conditionnent notre  vision du monde.

En matière thérapeuthique je suis très attentive à toutes les informations innovantes. Car j'en ai vraiment marre de ce monde médical chimique qui soigne le symptome sans aller à la cause, qui ne considère que le corps physique. Pour moi c'est insupportable.

J'ai trouvé ces articles très cohérents et intelligents voilà pourquoi je les ai partagé.


Bonne journée !
Revenir en haut Aller en bas
Marc



Nombre de messages : 980
Date d'inscription : 22/09/2005

MessageSujet: Re: Le code génétique holographique   Mer 19 Juin - 20:35

Bonjour Etoile,

je ne vois pas les choses de cette façon là en matière de recherches scientifiques (propos qui n'est donc que mon propre avis, évidemment). Etant d'esprit scientifique à la base, et de formation informatique professionnellement parlant, les données scientifiques se fondent pour moi sur des critères précis, dans un cadre précis, avec des référentiels précis.

Ce qui me porte à question, dans les informations que vous avez mises à notre disposition, c'est qu'on n'en trouve pas les sources à proprement parler. Elles sont relayées par des sites "alternatifs" et non pas scientifiques, qui plus est c'est le même contenu stricto sensu qui est relayé de l'un de ces sites aux autres. Quand on cherche l'origine d'où proviennent ces informations, on ne la trouve pas (car ce sont les mêmes sites qui les relayent sans cesse).

Alors certes, nous sommes dans un milieu où les informations de cette nature restent en partie cachées. Dans ce cas, où les sites qui exposent ces recherches les ont-ils obtenues ?

Je n'ai pour ma part pas l'impression qu'il s'agit d'informations scientifiques vulgarisées. Ces informations posent des constats, font référence à des chercheurs dont on ne trouve pas de trace probante sur internet, et tirent des conclusions à propos desquelles là non plus nous n'avons aucune information précise si ce n'est les conclusions elles-mêmes.

D'où ma réserve (personnelle) s'agissant du contenu de ces informations. Car n'importe qui peut faire circuler n'importe quoi sur internet.

Belle soirée Etoile Like a Star @ heaven

Marc.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le code génétique holographique   Mer 19 Juin - 22:01

Bonsoir Marc,

Ben c'est très bien que nous voyons les choses différemment Very Happy

Vous cherchez à discréditer une information parce qu'elle est issue de sites alternatifs et non pas scientifiques. Moi je ne lis pas les sites scientifiques j'ai fait des recherches tout à l'heure, je suis tombée sur un site scientifique et quand j'ai vu comment ils cassaient les recherches d'un des auteurs mis en référence je me suis dit bof pas très chouette ces scientifiques.

Vous véhiculez des peurs en fait qui  sont les vôtres:

Alors certes, nous sommes dans un milieu où les informations de cette nature restent en partie cachées. Dans ce cas, où les sites qui exposent ces recherches les ont-ils obtenues

Résolvez votre énigme moi personnellement je m'en fous un peu maintenant de ce monde "complotiste". Je le nie, terminé il n'est plus dans moon champs d'existence. Déjà que j'ai affaire à des systèmes qui broient les gens dans ma vie alors m'emmerder avec des gens de l'ombre, non merci. Je marche dans la vie, je cueille des fleurs et je les donne quand elles me parlent. Voilà c'est tout. Et personne ne m'en empêchera si ce n'est un réglement intérieur à respecter dans un lieu collectif. Est ce clair ?

L'information qui est mise ici c'est de la pure vulgarisation. Il y a un lien dans l'article qui creuse davantage ; il y a également des références d'auteurs scientifiques alternatifs avec toutes les références nécessaires si vous aimez les cadres, le côté correct des choses.

Donc votre réserve est effectivement tout à fait votre affaire. Elle a peut être une origine fondée par votre vie mais franchement vous ne dites rien, vous évoquez des anonymous vrai ou faux. j'en profite pour vous dire que personnellement ces anonymous qu'ils soient vrai ou faux  je les trouve vraiment insipides avec leurs masques et leur façon de travailler dans l'ombre. Il y a des gens qui travaillent sur l'énergie libre à ciel ouvert!

Maintenant faite vous même vos recherches, trouvez les traces (elles y sont !) faite nous profiter de votre esprit scientifique en nous partageant vos réflexions au lieu de nous faire partager vos peurs.

Bonne soirée
Revenir en haut Aller en bas
Martine
Admin


Nombre de messages : 5271
Localisation : Suisse
Date d'inscription : 16/09/2005

MessageSujet: Re: Le code génétique holographique   Mer 19 Juin - 22:10

Bonsoir à tous Very Happy

Hou là, Etoile Shocked

Marc, à juste titre, nous incite à ne pas prendre toutes les informations qui circulent sur internet au sérieux et à y regarder à deux fois avant de les accepter telles quelles ! C'est tout à fait rationnel. Je ne vois pas où sont les peurs là-dedans.

Un peu moins d'agressivité s'il te plaît !

Bonne soirée à tous. flower

Martine

_________________
Ne laissez personne réfléchir à votre place !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le code génétique holographique   Mer 19 Juin - 22:35

Ne laissez personne réfléchir à votre place !lol!

L'argumentaire de Marc ne tient pas la route. Il  crée un climat de suspicion autour de cet article de Garaiev et d'internet. Le fond de l'article à la trappe parce que la forme ne lui sied pas. Et on oublie le fond....

Je suis quand même capable de réfléchir par moi même sur ce qui est bon ou pas (pour moi !), ce qui me nourris dans ma quête. C'est la Vie mon enseignant, rien d'autre.

Bonne nuit !
Revenir en haut Aller en bas
ahimsa



Nombre de messages : 32
Localisation : bourgogne
Date d'inscription : 10/01/2013

MessageSujet: Re: Le code génétique holographique   Mer 19 Juin - 23:45

Bonsoir a tous,
Je pense que Marc ne veut que t'inciter à la prudence étoile  afin que ne tombes pas dans les pattes de n 'importe quel gourou qui te dira ce que tu veux entendre, d'autant plus que l'agressivité que tu dégage ne fait que révèler une certaine fragilité et me questionne. La colére vient de soi et elle est destructrice:cherry:. Je te conseille de lire le livre de Thich Nath han sur " la colère" ,il m'a personnellement beaucoup aidéCool. Blaise Pascal était un grand mystique ,mais aussi un grand scientifique ,la foi en quelque chose n'exclut donc pas la rigueur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marc



Nombre de messages : 980
Date d'inscription : 22/09/2005

MessageSujet: Re: Le code génétique holographique   Jeu 20 Juin - 0:08

Bonsoir Etoile Wink

je trouve que donner à mon propos le sens d'une réaction de "peur" est une conclusion un peu hâtive, vous ne pensez pas ?

Pas plus que je ne cherche à discréditer qui que ce soit, ni quoi que ce soit d'ailleurs. Où avez-vous lu cela dans ce que j'ai déposé ici ?

Je dis simplement que lorsque l'on fait des recherches au sujet de ces informations sur internet, on retombe systématiquement sur les mêmes sites alternatifs, que ces sites là copient-collent très exactement le même texte sans que l'on sache où ils ont été puiser ce contenu. 

Moi ce qui me semble instructif sur le plan scientifique et expérimental, c'est de savoir où ces études ont été récupérées ; justement parce que cela m'intéresse (c'est d'ailleurs pour cela que j'ai été à la pêche aux informations suite au contenu que vous avez déposé). En d'autres termes : vous avez déposé ce contenu, il m'a intéressé, j'ai donc cherché à savoir quel était l'historique de ces recherches, quels en étaient les contextes ainsi que les fondements expérimentaux. Je n'ai rien trouvé sur ces différents points si ce n'est ces sites qui relayent la même information entre eux sans que l'on puisse savoir d'où cette information est tirée à l'origine. Je n'ai d'ailleurs pas trouvé non plus d'information prolongeant les références qui sont citées sur ces sites.

En ce qui me concerne, cela n'est pas une attitude d'irrespect ni de doute quant à la nature de ces informations : c'est une attitude pragmatique qui se fonde sur un tempérament curieux et interrogatif par nature, qui ne prend pas les informations qu'on lui fait partager pour argent comptant tout en étant motivé par le fait d'explorer sérieusement les informations qu'on lui propose. A cet égard, je connais dans mon environnement amical proche des personnes qui planchent sur la question des énergies libres, sur les technologies novatrices, et même sur la présence de la vie extraterrestre. Je m'intéresse aussi à l'agro-écologie de Pierre Rabbhi et aux expérimentations qu'il a faites dans différents pays d'Afrique, aux éco-villages ou aux projets communautaires, aux monnaies parallèles, aux soins énergétiques, etc, etc... Vous voyez : je suis loin d'aborder les domaines "scientifiques" ou sociétaux avec la psychorigidité intellectuelle ou l'intention réfractaire que vous semblez m'attribuez.

Questionner le texte que vous avez déposé n'est pas un rejet de ma part ni une peur quelconque : c'est un questionnement, rien de plus. De même que questionner ce texte n'équivaut pas à vous questionner vous, mais à interroger tout à fait naturellement le fondement qui est à l'origine de ce même texte.

Vous évoquez le fait que parfois certains chercheurs "accrédités" nient par tous les moyens possibles les observations ou les études faites par d'autres personnes. Cela se produit assez souvent en effet. Mais si nous voulons être complètement objectifs et honnêtes, il y a aussi des cas où certaines personnes soit-disant expertes dans un domaine fabulent tout et n'importe quoi sous couvert de langage scientifique. En d'autres termes : le fait qu'un chercheur, réel ou non, se voit contredit par des confrères ne veut pas systématiquement dire que ces mêmes confrères soient réfractaires ou qu'ils servent un système comploteur: parfois ils voient juste.

Si vous considérez tous les propos qui s'opposent à des approches alternatives comme le fruit d'attitudes négationnistes ou comploteuses, vous prenez le risque d'adopter un comportement intellectuel extrémiste ou absolutiste : les alternatifs disent toujours vrai, les chercheurs classiques sont tous des menteurs ou des personnes malhonnêtes qui ne servent que leurs propres intérêts et complotent en ce sens.

Je vous répondrai très exactement la même chose au sujet des "anonymous" : connaissez-vous la philosophie de leur mouvement, autrement dit ce qui les motive à porter un masque et à travailler dans ce que vous qualifiez d'ombre ? Vous croyez réellement qu'ils travaillent dans l'ombre ? Pourtant, si vous cherchez un tout petit peu sur internet vous trouverez toutes les informations qui les concernent, les données qui exposent leurs projets, et ce qui les motive. Ils communiquent d'ailleurs très régulièrement à ce sujet et toutes les informations sont en libre accès. S'ils portent un masque, d'ailleurs, ce n'est pas pour se cacher : c'est une façon de matérialiser le fait que dans leur mouvement il n'y a pas de hiérarchie, pas d'organisation centralisée, et que tout le monde peut en faire partie. Dans leur approche philosophique de ce genre de mouvement, personne n'est en droit de se revendiquer de ce mouvement là pour se l'approprier au détriment des autres, c'est un mouvement qui n'appartient à personne en particulier et à tous ceux que cela intéresse en même temps.

Mais même sans parler de cet aspect là : les anonymous militent pour la liberté de circulation sur internet, et pour l'anonymat sur internet (c'est à dire la possibilité démocratique de ne pas être tracé par différents dispositifs quand nous surfons sur internet). Et vous comprendrez pourquoi à la vue de ce qui vient de remonter dans les informations, concernant le fait que les autorités américaines avaient accès à des informations privées de plusieurs millions de personnes aux USA au motif de la sécurité du territoire. Sur internet aujourd'hui, les agences nationales sont en mesure de savoir qui fait quoi, qui regarde quoi, qui consulte quoi, qui discute avec qui. Même nos emails sont "lus" par des algorithmes à la pointe de la recherche, nos mails, nos coups de téléphone. Tout est surveillé, en long en large et en travers. Pour ne parler que des agences nationales, parce que les moteurs de recherche tels que Google (mais pas seulement) font très exactement la même chose pour mieux cibler ensuite les outils publicitaires qui sont vendus aux entreprises.

Je suis du reste fort surpris de la façon dont vous qualifiez leur mouvement. Ils travaillent pourtant dans un objectif qui quelque part se rapproche de ce qu'il m'a paru comprendre de vos valeurs : faire en sorte que les informations tenues cachées sortent au grand jour afin que cela profite au plus grand nombre. Par exemple les informations qui concernent des recherches qui sont faites depuis les années 50/60 sur les énergies alternatives - notamment sur les énergies inépuisables comme celle du point zéro, sur des dispositifs anti-gravité, des modes de propulsion surprenants. Des recherches faites dans des laboratoires gouvernementaux et privés tenus secrets à la face du grand public. Mais des recherches qui, si elles étaient effectivement exploitées, pourraient changer la face du monde et transformer nos modes de vie. C'est du moins là-dessus qu'ils communiquent depuis un certain nombre d'années maintenant.

Donc vous voyez : les apparences sont parfois trompeuses...

Pour en revenir au texte que vous avez déposé, je vous serais reconnaissant de ne pas en faire une affaire personnelle. Mon questionnement à ce sujet est motivé par mon intérêt pour la recherche expérimentale et pour les outils d'analyse et de mesure qui sont utilisés pour en arriver aux résultats exposés. Cela n'a rien à voir avec un rejet des idées avancées, rien à voir avec une peur quelconque, rien à voir non plus avec une adhésion à un mode de pensée conspirationniste ou réfractaire. Mais comme toute personne portée par une certaine motivation à comprendre les recherches en cours, je cherche les sources des études exposées dans le texte que vous avez déposé et je ne les trouve pas. Je ne vois que quelques sites qui relayent la même information, qui exposent des références sur lesquelles on ne trouve rien non plus. Et donc cela me questionne.

Belle soirée Etoile Like a Star @ heaven

Marc.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marc



Nombre de messages : 980
Date d'inscription : 22/09/2005

MessageSujet: Re: Le code génétique holographique   Jeu 20 Juin - 0:43

etoile a écrit:
Ne laissez personne réfléchir à votre place !lol!

L'argumentaire de Marc ne tient pas la route. Il  crée un climat de suspicion autour de cet article de Garaiev et d'internet. Le fond de l'article à la trappe parce que la forme ne lui sied pas. Et on oublie le fond....

Je suis quand même capable de réfléchir par moi même sur ce qui est bon ou pas (pour moi !), ce qui me nourris dans ma quête. C'est la Vie mon enseignant, rien d'autre.

Bonne nuit !

Hou la la Etoile, vous partez là dans un truc... Suspect

Je veux simplement savoir sur quelles sources se fonde le texte que vous avez copié-collé ici, c'est tout. Et comme je ne vois que des sites qui relayent très exactement la même information sans jamais renvoyer vers les sources dont ce texte est extrait, cela me questionne. C'est tout !

Cela n'a rien à voir avec vous ni avec votre liberté de penser : cela concerne uniquement la source qui a servi à extraire ce texte déposé par ces sites. Il faut bien que ce texte ait été écrit par quelqu'un n'est-ce pas, et que cette personne se soit appuyée sur des études publiées quelque part, hum ? Ce sont les études "d'origine" que je cherche et que je ne trouve pas sur internet. C'est comme si quelqu'un me racontait le contenu d'un livre qu'il a lu et que je lui demande quel est ce livre pour le lire par moi-même. Rien de plus que cela.

Alors pour vous cela n'a peut-être pas d'intérêt et je le conçois tout à fait (loin de moi l'idée de vous forcer à vous intéresser aux mêmes choses que moi Very Happy). Mais pour moi si : parce que de part mon tempérament exploratoire, ce ne sont pas les conclusions sur lesquelles se porte mon attention mais bien sur le procédé qui a permis d'en arriver là. Je ne me satisfais pas en effet de conclusions toutes faites, surtout sur internet qui est bardé de conclusions en tous genres et dans tous les domaines.

S'agissant par ailleurs de Garaiev, où voyez-vous de la suspicion dans mon propos ? Parce que j'exposais que le rayonnement des matériaux biologiques dont il est question dans ses recherches pouvait être aussi dû - semble t'il - à la réaction d'oxydation cellulaire ? Mais cela ne remet nullement en cause ce que lui-même en a déduit pour sa propre théorie. Cela apporte simplement le constat de l'existence de variantes qui laissent à penser que ce phénomène peut avoir une origine diverse et pas seulement "naturelle" comme il le présuppose lui-même.

Vous savez, le propre de la recherche expérimentale est justement de pouvoir être discuté, contesté même, afin de pousser la recherche plus loin sans s'arrêter à des constats premiers. Cela fonctionne comme cela la recherche expérimentale... C'est un mode de raisonnement et de questionnement qui est inhérent à ce genre de recherche, qui fait partie intégrante de la recherche expérimentale. Ce n'est pas une posture dogmatique du genre "on constate et c'est obligatoirement ou invariablement vrai". C'est une posture du genre "on constate et on va expérimenter les conditions contradictoires pour voir si le phénomène constaté est invariant". Ce mode de questionnement est tout à fait normal dans ce type de recherche, et n'a rien à voir avec les postures intellectuelles (réfractaires cette fois-ci) de certains chercheurs qui eux sont dogmatiques et négationnistes. Le "vrai" chercheur expérimental explore tous les possibles et tâche d'en extraire des éléments communs pour dissocier ce qui tient de l'invariance et ce qui tient des contextes expérimentaux, des référentiels utilisés et même des facteurs de probabilité.

Donc questionner le résultat d'une recherche expérimentale n'est pas une hérésie intellectuelle : c'est le propre de la recherche elle-même. Rien à voir avec les opinions que nous nous forgeons à partir des résultats de ces recherches.

Bonne soirée Wink

Marc.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le code génétique holographique   Jeu 20 Juin - 1:32

Bonsoir,

Ahimasa, mon aggressivité n'a absolument rien de mêchant. Bientôt l'on va me faire passer pour un bourreau lol!.

C'était pourtant bien calculé ce que j'ai exprimé, vraiment réfléchi.

Vous me confirmez qu'il y a des peurs transmises à travers ces messages. je sais quand même ce que je ressens. Ahmasa évoque la peur du gourou.

J'ai deux choses à dire à propos de cette peur du gourou:
1/ merci c'est gentil mais personnellement je n'ai besoin de personne pour discerner
2/ pour qu'il y ait un gouru il fau un disciple. Ils sont indissociables.C'est la même pièce de monnaie. Dans la tradition indienne un gourou est un enseignant spirituel. Il ne te dit pas ce qui est bon ou pas si tu ne lui demandes pas son avis. Il parle ce qu'il est. 

Maintenant Ahimsa, j'ai des fragilités bien sûr. Vous connaissez des êtres humains qui n'en ont pas ?

En tout cas, tout cela me confirme qu'il y avait de la suspicion dans les messages de Marc.

Marc, pourquoi je n'aime pas les anonymous ?

1/ Je n'aime pas leur masque (la forme)

2/ Les anonymous alimentent une guerre qui est maintenant sur la toile. La guerre des ondes est la plus terrible. Je suis bien consciente de Big brother mais on ne peut pas s'attaquer à big brother en utilisant les mêmes outils que lui. Il est tellement puissant maintenant big brother ! Big brother c'est toutes nos peurs. Nous sommes tous responsables de son existence.

Prenons l'exemple des états modifiés de conscience ou des NDE pour illustrer mes propos. Vous voyez bien que sur d'autres plans pour basculer du cauchemar à l'amour il faut se tourner vers la lumière, que ceux qui font l'expérience négative par ex. de NDE c'est parce qu'ils sont coincés dans leurs plans de peurs, ils sont dans un décor qu'ils ont créé eux même en fait. Dès qu'ils s'abandonnent à l'amour font un acte de prière, etc., paf ils remontent direct vers la lumière de leurs âmes.

Dans notre monde physique c'est exactement la même chose sauf que cela ne se manifeste pas aussi rapidement car nous vivons le temps de nos expérience. C'est un plan plus dense mais c'est la même loi en fait (ce qui est en bas est comme ce qui est en haut).

La solution à ce malaise du monde n'est pas technologique. Elle est dans l'affirmation de ses valeurs profondes d'amour en construisant son monde (les technologies suivront naturellement).Faisons les choses dans l'ordre. Car une des propriétés du divin c'est quand même l'ordre, tout est à sa place, tout est un reflet de la création lumière tamisée ou lumière solaire. L'extérieur n'est qu'un effet de l'intérieur

J'ai compris qu'un tel système est mental, il s'éboule de lui même en faisant grandir le divin. Il ne faut pas créer des champs de force d'opposition qui l'alimentent, rester immobile et extrêmement créatif en affirmant son être dans le monde. Si j'existe c'est que j'ai ma place c'est évident donc pas besoin d'être un avatar comme vous dite pour créer. C'est tout simple la création, c'est l'affirmation de soi.

Maintenant je trouve qu'il aurait été plus judicieux dans un échange d'aborder votre questionnement comme vous venez de le faire (parce que vus voyez que l'information transmise ici vous parle et donc est en résonnance avec votre quête) plutôt que de sabrer l'article à cause de sa source. Il y a beaucoup de référence internet sur cet auteur russe en anglais. Pas le Chinois par contre. Il y a aussi l'annexe de l'article qui est mis en ligne qui donne beaucoup de références scientifiques.

Donc questionner le résultat d'une recherche expérimentale n'est pas une hérésie intellectuelle : c'est le propre de la recherche elle-même.

ben allons-y questionnons....

Bonne nuit elephant
Revenir en haut Aller en bas
Marc



Nombre de messages : 980
Date d'inscription : 22/09/2005

MessageSujet: Re: Le code génétique holographique   Jeu 20 Juin - 2:53


Re-bonsoir Etoile Wink

etoile a écrit:

En tout cas, tout cela me confirme qu'il y avait de la suspicion dans les messages de Marc.

Pourriez-vous arrêter s'il vous plaît de me prêter des émotions ou des intentions que je n'ai pas ?

Ahimsa vous a dit ce qu'il pensait et l'intention que mon propos a semblé évoquer pour lui, mais je ne suis pas Ahimsa (rien de péjoratif, Ahimsa, je replace juste les choses dans leurs contextes respectifs).

Ce n'est pas la crainte d'un quelconque endoctrinement qui a motivé mon propos : je vous ai déjà longuement expliqué le pourquoi de ce propos, je ne vais pas y revenir pour ne pas saturer inutilement ce thread.

etoile a écrit:


Marc, pourquoi je n'aime pas les anonymous ?

1/ Je n'aime pas leur masque (la forme)

2/ Les anonymous alimentent une guerre qui est maintenant sur la toile. La guerre des ondes est la plus terrible. Je suis bien consciente de Big brother mais on ne peut pas s'attaquer à big brother en utilisant les mêmes outils que lui. Il est tellement puissant maintenant big brother ! Big brother c'est toutes nos peurs. Nous sommes tous responsables de son existence.


Je comprends tout à fait ce que vous dites ici, néanmoins c'est votre point de vue. Je ne veux pas dire par là que j'adhère aux intentions des anonymous : j'ai pris l'exemple de ce qu'ils font pour mettre en avant cette idée selon laquelle les apparences sont parfois trompeuses, que l'on parle parfois d'une chose (ici les anonymous) sans toujours bien cerner ce qui se tient réellement derrière. En fait je ne suis pas fait et cause pour ce groupement de personnes : je me suis un peu penché sur cette question parce que je suis curieux de nature, mais cela s'arrête là. Ce qu'ils font les regarde, leurs motivations les regardent aussi : je ne me sens pas particulièrement concerné par ce qu'ils font ou non.

Sur le même registre, je ne préoccupe pas de ces guerres auxquelles vous faites ici référence ; je ne fonctionne pas comme cela. Je vois des choses, tout comme vous et bien d'autres, je fais un certain nombre de constats et j'acte en conséquence. Mais ces notions de "guerre" ou de "rapports" de forces me sont étrangères. Pareillement pour les "peurs" dont vous parlez.

etoile a écrit:


Prenons l'exemple des états modifiés de conscience ou des NDE pour illustrer mes propos. Vous voyez bien que sur d'autres plans pour basculer du cauchemar à l'amour il faut se tourner vers la lumière, que ceux qui font l'expérience négative par ex. de NDE c'est parce qu'ils sont coincés dans leurs plans de peurs, ils sont dans un décor qu'ils ont créé eux même en fait. Dès qu'ils s'abandonnent à l'amour font un acte de prière, etc., paf ils remontent direct vers la lumière de leurs âmes.


Je n'en sais rien : c'est l'idée que vous avancez, ce que vous avez compris aussi sans aucun doute, mais pour ma part je n'ai pas de lecture définitive sur ce phénomène. Est-ce qu'ils sont coincés dans leurs plans de peurs ou dans un décor créé par eux-mêmes (qu'entendez-vous par là d'ailleurs, concrètement parlant ?), je ne le sais pas. Je n'ai jamais vécu de NDE négative, donc je n'ai pas pu observer de mes propres yeux ce mécanisme. Mon expérience en matière de plans subtils - relative à ma personne donc - me laisse tout de même à penser que ces schématiques de peurs ne sont pas toujours la seule explication possible. Sur ce terrain, comme sur nombre d'autres, et justement parce que mes vécus sur les plans m'ont régulièrement amené à des déductions qui contredisaient les précédentes, je me garde toujours de conclusion hâtive et âprement arrêtée. Les plans subtils ne fonctionnement pas comme nous serions tentés de le penser à notre niveau à nous (du genre a+b=c et cela invariablement), c'est du moins ce que j'ai constaté de mon côté. En matière de spiritualité et d'expérimentation intérieure, il est très préjudiciable de s'arrêter à des conclusions définitives : les choses ne sont pas fixes comme elles donnent l'impression de l'être ici-bas. Dès que l'on se fige sur une explication interprétative, on s'enferme sans le savoir dans un espace circonscrit qui devient un prisme à travers lequel tout le reste est ensuite retraduit (et s'en retrouve par la même occasion faussé). La seule façon de découvrir la réalité des choses sur les plans (dans nos propres relativités respectives) consiste à contrario à abandonner chaque fois davantage ce que l'on considère comme défini. C'est pour cela que c'est un domaine qui demande beaucoup d'humilité et surtout une curiosité de fond : il faut être curieux par nature pour avoir sans cesse envie d'apprendre et de découvrir de nouvelles choses (y compris parfois des choses qui contredisent radicalement voire mettent totalement à bas le modèle que nous avions échafaudé la seconde d'avant).


etoile a écrit:


Dans notre monde physique c'est exactement la même chose sauf que cela ne se manifeste pas aussi rapidement car nous vivons le temps de nos expérience. C'est un plan plus dense mais c'est la même loi en fait (ce qui est en bas est comme ce qui est en haut).


Non, ce qui est en bas n'est pas le miroir de ce qui est en haut si c'est cela que vous voulez dire. Cette phrase sous-tend l'idée que l'essence qui fonde la matière est de même nature que celle que nous appelons classiquement "le Divin". Mais cela ne veut pas dire que les choses se passent de la même façon sur les plans subtils et dans la matière. Quand vous développerez une expérience assez large des plans et de leurs natures, vous constaterez par vous-même que bien que tout soit en interaction, chaque plan fonctionne de façon très différente de "ses voisins". L'erreur souvent commise en ce domaine consiste justement à vouloir transposer ce que l'on constate d'un plan que l'on a un tant soit peu vu sur un autre que l'on n'a pas encore parcouru. C'est intellectuellement normal et tout à fait compréhensible, donc rien de critique ni de péjoratif dans mon propos. En revanche, dès que nous sommes confrontés aux faits sur les plans, on se rend vite compte que chacun de ces mêmes plans a ses propres spécificités.

C'est toute la difficulté de l'interprétation des OBE et des NDE notamment. Comme la plupart du temps, surtout quand elles surviennent de manière inattendue et non contrôlée, ces expériences se produisent en partie dans l'astral ou dans le physique subtil (en partie mais pas seulement, pour les NDE), on a tendance à croire que sur les autres plans cela fonctionne de la même façon. C'est une erreur. Et du coup, quand nous sommes mis en présence de phénomènes qui ne relèvent pas dans les faits de l'astral tout en étant convaincu du contraire, on mélange dans la lecture que nous nous faisons de ces choses des éléments qui, sur le fond, sont en réalité de natures très différentes. Le "problème" tient au fait que dans les informations qui sont à notre portée (dans les livres notamment ou sur internet), beaucoup de choses se disent sur la nature du plan astral mais peu sur les autres plans plus subtils que lui. Forcément, puisque peu de personnes ont témoigné d'expériences sur ces plans là. Le risque est de se construire une représentation très monolithique de ce que sont les plans dans leur ensemble, et, l'interprétation aidant, de mélanger des choses entre elles alors qu'elles sont très différentes les unes des autres dans les faits.

Par exemple, ce que vous évoquez de ce qui pourrait expliquer les NDE négatives n'est pas possible sur les plans qui se situent au dessus du plan astral. Dans ces plans là, on a déjà accès quoi que de façon restreinte à la lumière de la Conscience Supérieure. Et les peurs qui prennent forme dans l'astral ne le font pas sur les plans supérieurs : ces matériaux là n'existent pas sur ces autres plans.

C'est pour cela que, comme je vous l'expliquais plus haut, il "faut" toujours se garder de conclusions toutes faites s'agissant des plans subtils. On ne peut pas comprendre ces plans à la seule lumière de ce que l'on comprend du plan astral. Chaque plan a ses spécificités et ses modes de fonctionnement, ses "lois mécaniques" et universelles. Sur chaque plan, on ne rencontre pas les mêmes formes d'êtres et ces derniers n'ont pas les mêmes aptitudes ni les mêmes caractéristiques que celles que l'on voit sur le plan astral. Il y a des mondes entiers sur les plans subtils, des terres et des cieux, avec des histoires toutes différentes les unes des autres et des modalités évolutives elles aussi différentes. Ce n'est pas la Terre et les êtres humains que l'on retrouve uniquement sur les plans subtils d'ailleurs, c'est ce qui existe subtilement à l'échelle de l'univers. Non, on ne peut pas expliquer une fourmi ou une fourchette à la seule lumière d'un tuyau d'arrosage.

etoile a écrit:


La solution à ce malaise du monde n'est pas technologique. Elle est dans l'affirmation de ses valeurs profondes d'amour en construisant son monde (les technologies suivront naturellement). Faisons les choses dans l'ordre. Car une des propriétés du divin c'est quand même l'ordre, tout est à sa place, tout est un reflet de la création lumière tamisée ou lumière solaire. L'extérieur n'est qu'un effet de l'intérieur.


La technologie n'est pas un mal en soi, pas plus que l'argent ou qu'un bâton en bois. C'est ce que nous en faisons qui a des conséquences plus ou moins évolutives. Le bâton a beau être en bois et venir d'un arbre adorable, si vous l'utilisez pour frapper quelqu'un il y a de fortes chances pour que ça fasse très mal à votre cible - et l'arbre, pas plus que le bâton d'ailleurs, n'y sont pour grand chose.

Une des propriétés du Divin serait l'ordre dites-vous : qu'en savons-nous ? Vous êtes le Divin vous ? Pas moi en tout cas, et je ne peux donc pas m'exprimer à sa place. D'ailleurs le Divin est aussi puissance de destruction et de mort, si je ne m'abuse. Quand bien même il ne serait pas cela, en admettant qu'il soit l'origine de toute chose alors on peut admettre en toute logique que la destruction et la mort servent aussi son dessein. Vous situez si je comprends bien l'extérieur comme un effet de l'intérieur. Pas pour moi. Pour moi, l'extérieur est aussi l'intérieur, quoi que sous deux aspects différents. De même que dans mon expérience, l'extérieur est la forme du Divin.


etoile a écrit:


J'ai compris qu'un tel système est mental, il s'éboule de lui même en faisant grandir le divin. Il ne faut pas créer des champs de force d'opposition qui l'alimentent, rester immobile et extrêmement créatif en affirmant son être dans le monde. Si j'existe c'est que j'ai ma place c'est évident donc pas besoin d'être un avatar comme vous dite pour créer. C'est tout simple la création, c'est l'affirmation de soi.


Je comprends votre propos... Il est courant de faire du mental une sorte de problème sous-jacent dont il faut se départir ou qu'il faut transcender pour trouver sa propre vérité. Mais je vous dirai à ce propos la même chose que pour la destruction et la mort : si le mental existe, c'est que le Divin l'a créé. S'il l'a créé, il y a de fortes chances pour que ce soit dans un but précis et que son existence serve un certain dessein. Donc pour moi, le mental n'est pas un problème, il est un moyen. Un moyen parmi d'autres, bien entendu.

Vous dites : "si j'existe, c'est que j'ai ma place c'est évident". Mais qui donc est "je" ? Toute la question est là...

De même, l'affirmation de soi : l'affirmation de qui ? Là aussi, toute la question est là...

etoile a écrit:


Maintenant je trouve qu'il aurait été plus judicieux dans un échange d'aborder votre questionnement comme vous venez de le faire (parce que vus voyez que l'information transmise ici vous parle et donc est en résonnance avec votre quête) plutôt que de sabrer l'article à cause de sa source. Il y a beaucoup de référence internet sur cet auteur russe en anglais. Pas le Chinois par contre. Il y a aussi l'annexe de l'article qui est mis en ligne qui donne beaucoup de références scientifiques.


Une fois encore - je suis navré de le redire car cela peut sembler accusatoire alors que ce n'est pas mon intention, vous me prêtez des choses qui ne sont pas celles qui m'animent dans cette discussion. L'information transmise ne me parle pas, elle attire ma curiosité
parce que je suis une personne qui a de nombreux centres d'intérêts. Je m'intéresse à ce qui existe, tout simplement (en sachant que je ne peux pas non plus m'intéresser à tout bien entendu). Mais cet article n'est pas en résonance avec ma quête non Very Happy

Pareillement, je ne sabre pas l'article que vous avez mis en ligne "à cause" de sa source : je m'interroge sur la légitimité des propos qui y sont tenus par le simple fait qu'on n'en trouve pas la source. Ce n'est pas la même chose, en tout cas pour moi. Je suis désolé mais je ne gobe pas toutes les informations qui passent à ma portée sur la seule base qu'elles seraient bien écrites ou "logiques". Moi je veux des références, des sources qui permettent de voir et de comprendre comment le constat évoqué dans l'article a été ainsi élaboré. C'est la méthodologie qui m'intéresse, le processus expérimental donc ; non le résultat.


etoile a écrit:


ben allons-y questionnons....


Cela va être difficile, puisque justement nous n'avons pas les sources sur lesquelles se fonde cet article... Wink

Bonne nuit à vous également,

Marc.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le code génétique holographique   Jeu 20 Juin - 11:59

Bonjour,


undefined a écrit:
Je comprends tout à fait ce que vous dites ici, néanmoins c'est votre point de vue.

Absolument, mon point de vue. Un point de vue.
 
Citation :
Sur le même registre, je ne préoccupe pas de ces guerres auxquelles vous faites ici référence ; je ne fonctionne pas comme cela.

Effectivement c’est moi qui ai parlé de guerre et c’est vous qui avez parlé des anonymous suite à cet article. Je vous exprime mon point de vue encore une fois, ce que cela éveille en moi ces êtres humains cachés derrière leur masques. C’est normal que j’exprime cela c’est lié à ma vie



Sous un côté louable ils alimentent en fait un état qui est déjà bien chaotique. Le chaos existe dans le monde mais derrière le chaos je vois un ordre divin. Le chaos est une recomposition des choses. Nous traversons une époque chaotique et donc j’exprime comment je vois les choses dans un environnement chaotique, comment être stable dans le chaos.
 
undefined a écrit:
Je n'en sais rien : c'est l'idée que vous avancez, ce que vous avez compris aussi sans aucun doute, mais pour ma part je n'ai pas de lecture définitive sur ce phénomène

Les guerres je m'y suis intéressée une bonne partie de ma vie disons que j'y ai été confrontée. Et donc j’ai fait de la vie dans la matière l’objet de mon exploration. J’ai essayé de comprendre en être responsable le pourquoi et comment se sortir du décor qui est en fait un chemin de guérison. J’ai compris que face à des pouvoir oppressifs qui sont la manifestation d’ego malades, il falait faire grandir l’amour. Que les egos malades dans notre époque resurgissent davantage parce que la lumière éclaire, que c’est l’action divine qui agit dans tout cela. Quand j’ai compris que j’avais participé à ce champs de force en me situant soit-disant du côté du bien cela m’a fait mal mais cela m’a fait grandir en fait et comprendre un peu mieux comment me positionner dans la vie. J’ai également compris et expérimenté que nous avions des facultés incroyables en nous qui se révèlent dans le silence des pensées, un état immobile. Je ne sais pas comment cela fonctionne mais je sais que c’est comme cela car je l’ai expérimenté. J’ai vu que les décors paisibles ou difficile étaient une résonnance de ce que l’on est le petit personnage avec des valises (les mémoires) qui recréent des décors, des expériences de vie pour guérir en fait, lâcher-prise. Que c’est l’amour qui guérit et pas un processus de conscientisation, la conscientisation c’est bon pour comprendre mais dissoudre c’est l’amour. Et avec l’expression de l’amour on s’aperçoit que tout change autour de soi, c’est comme des petites tâches de couleurs qui apparaissent par ci, par là et un jour paf un nouveau décor. De nouvelles expériences de vie. Le plus incroyable c’est que ce décor peut être le même mais il est sur une autre ligne de temps, vous emmenez votre décor avec vous.
 
Citation :
Est-ce qu'ils sont coincés dans leurs plans de peurs ou dans un décor créé par eux-mêmes (qu'entendez-vous par là d'ailleurs, concrètement parlant ?)

 Durant la vie on produit beaucoup d’émotions et toute la vie c’est comment gérer les déchets; en fait rien ne se perd ; il y a des forces invisibles qui se nourrissent de nos déchets et forcément et quand on leur donne beaucoup à manger ben elles sont à nos côtés et un jour nous les retrouvons quand les masques tombent. Elles sont dans le monde astral. Au-delà du monde astral, il n’y a plus reflet, interférence c’est direct la loi de cause à effet.
 
Citation :
il est très préjudiciable de s'arrêter à des conclusions définitives : les choses ne sont pas fixes comme elles donnent l'impression de l'être ici-bas. il faut être curieux par nature pour avoir sans cesse envie d'apprendre et de découvrir de nouvelles choses (y compris parfois des choses qui contredisent radicalement voire mettent totalement à bas le modèle que nous avions échafaudé la seconde d'avant)..

Citation :
l faut être curieux par nature pour avoir sans cesse envie d'apprendre et de découvrir de nouvelles choses (y compris parfois des choses qui contredisent radicalement voire mettent totalement à bas le modèle que nous avions échafaudé la seconde d'avant).

Très préjudiciable est un bien grand mot quand même. Quel préjudice franchement ? Vous savez mon âme elle sait bien me montrer quand je suis obtue. Et je n’évoque pas une fixité, je parle de la loi de cause à effet. Le monde physique terrestre que nous voyons est indissociablement lié à nous en tant que collectif humain. Nous ne sommes pas au centre de la création mais nous sommes au centre des dysfonctionnements actuels. Je constate aussi que chacun de nous peut se créer une oasis de lumière dans un désert d’incertitude, c'est tout ce que j'exprime. Ma curiosité n’est pas portée sur les corps subtils mais sur les organisations humaines dans la vie terrestre. J'y vois le moyen de me voir dans le monde. En fait c’est un perpétuel mouvement entre intérieur et extérieur.
 
Citation :
Non, ce qui est en bas n'est pas le miroir de ce qui est en haut si c'est cela que vous voulez dire. Cette phrase sous-tend l'idée que l'essence qui fonde la matière est de même nature que celle que nous appelons classiquement "le Divin"

Absolument ! la matière c'est divin, c’est de la lumière densifiée. Je ne sépare pas plan divin et plan terrestre pour moi c'est un tout mais effectivement avec des lois probablement différentes. Cela ne peut pas être pareil si je n'ai pas le corps émotionnel ou s’il est lavé de ses impuretés ou un mental dirigé par l’esprit. Ce n'est pas la même enveloppe, le même corps. Mais l'expression de l'unité pour moi est ici-bas et c'est cela qui est difficile à mon sens, transcender pour trouver un état de paix dans le tumulte.
 

Citation :
Quand vous développerez une expérience assez large des plans et de leurs natures, vous constaterez par vous-même que bien que tout soit en interaction, chaque plan fonctionne de façon très différente de "ses voisins".
il "faut" toujours se garder de conclusions toutes faites s'agissant des plans subtils. On ne peut pas comprendre ces plans à la seule lumière de ce que l'on comprend du plan astral. Chaque plan a ses spécificités et ses modes de fonctionnement, ses "lois mécaniques" et universelles.


Oui j'ai déjà lu cela de votre part et je pense que vous avez raison. C'est l'objet de votre recherche intérieure que vous partagez et c'est très intéressant. Je ne m'intéresse pas à la compréhension des corps subtils mais ils sont moi et se manifestent en permanence. Pour moi, je ne pense pas que pour agir dans ce monde avec amour il faut comprendre ses corps subtils. On grandit en expérimentant dans la vie. Je prends toujours l’image d’un enfant qui apprend à marcher. Est-ce qu’il a besoin de comprendre un corps pour apprendre à marcher ?
 
Par contre, je trouve cela très intéressant les êtres comme vous qui ont une facilité d'aller dans les corps subtils et qui ramènent de l'information. S’il n'y a pas facilité à atteindre les corps subtils c'est qu'il y a une raison. Donc je trouve que chacun est à sa juste place. Chacun est dans sa quête en fait.
 
Je ne pense pas affirmer une conclusion; je parle plutôt d'une loi de la vie universelle, en tout cas je suis ce principe dans ma vie qui est de dire que je suis responsable de ce qui m'arrive. Dans la vie rien ne se perd et à un moment donné les masques tombent c'est ça la mort (d'ailleurs symbolique) c'est un moment de vérité avec soi même. Ou en est-on ? C'est beaucoup mieux de semer des graines d'amour car c'est ça qu'on récolte dans la Vie ici ou ailleurs puisque en fait quand on quitte son corps on est toujours avec la conscience que l'on a quitté.
 
Donc ce qui est en haut est comme ce qui est en bas signifie pour moi: c'est la même source qui anime tout donc la même loi de cause à effet. Que c'est d'une logique imparable. C'est comme ça pour moi le karma loi de cause à effet.
 

Citation :
Une fois encore - je suis navré de le redire car cela peut sembler accusatoire alors que ce n'est pas mon intention, vous me prêtez des choses qui ne sont pas celles qui m'animent dans cette discussion. L'information transmise ne me parle pas, elle attire ma curiosité parce que je suis une personne qui a de nombreux centres d'intérêts. Je m'intéresse à ce qui existe, tout simplement (en sachant que je ne peux pas non plus m'intéresser à tout bien entendu). Mais cet article n'est pas en résonance avec ma quête non Une fois encore - je suis navré de le redire car cela peut sembler accusatoire alors que ce n'est pas mon intention, vous me prêtez des choses qui ne sont pas celles qui m'animent dans cette discussion. L'information transmise ne me parle pas, elle attire ma curiosité parce que je suis une personne qui a de nombreux centres d'intérêts. Je m'intéresse à ce qui existe, tout simplement (en sachant que je ne peux pas non plus m'intéresser à tout bien entendu). Mais cet article n'est pas en résonance avec ma quête non 


Marc vous avez été accusatoire à l'encontre de ce type de site qui font des copier-coller sans donner les sources. Je pense que les sources d'une recherche ne sont pas sur internet. je pense que ce que nous trouvons sur internet c'est de la vulgarisation scientifique. On peut lire sur internet plusieurs interventions de cet auteur qui explique sa pensée. Pas sa recherche, mais il y avait dans l'article des références de livres qui évoquent la même thématiques. Si vous êtes curieux vous pouvez les lire. Moi personnellement je me suis contentée de l'article car j'y ai trouvé quelquechose de cohérent et d'intelligent.
 
Citation :
Pareillement, je ne sabre pas l'article que vous avez mis en ligne "à cause" de sa source : je m'interroge sur la légitimité des propos qui y sont tenus par le simple fait qu'on n'en trouve pas la source. Ce n'est pas la même chose, en tout cas pour moi. Je suis désolé mais je ne gobe pas toutes les informations qui passent à ma portée sur la seule base qu'elles seraient bien écrites ou "logiques". Moi je veux des références, des sources qui permettent de voir et de comprendre comment le constat évoqué dans l'article a été ainsi élaboré. C'est la méthodologie qui m'intéresse, le processus expérimental donc ; non le résultat.

 Désolée de ne pas donner les références de la recherche qui a abouti à l'article. Je n'en ai pas les moyens. Graiev je pense c'est très facile de vous obtenir les références. Je disais simplement si vous parvenez intellectuellement à réfléchir avec cette recherche je trouve cela génial de nous faire partager. Je gobe ce qui résonne avec moi et je suis capable d'abandonner à l'instant une idée si on me démontre le contraire. Je ne suis quand même pas si rigide. Je trouve que les contradictions, les frottements et les abandons sont un formidable moyen de faire grandir sa conscience.

Bien à vous
Revenir en haut Aller en bas
Martine
Admin


Nombre de messages : 5271
Localisation : Suisse
Date d'inscription : 16/09/2005

MessageSujet: Re: Le code génétique holographique   Jeu 20 Juin - 12:25

Bonjour à tous Very Happy

Etoile, pourrais-tu donner ces liens en Anglais sur ce scientifique russe ?
Je n'ai rien trouvé directement sur lui !
Merci.

Très amicalement.flower

Martine

_________________
Ne laissez personne réfléchir à votre place !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marc



Nombre de messages : 980
Date d'inscription : 22/09/2005

MessageSujet: Re: Le code génétique holographique   Jeu 20 Juin - 13:01

Bonjour Martine,

si si on trouve des infos à son sujet.

Par exemple ici : http://holographicarchetypes.weebly.com/wave-genetics.html

Mais en réalité, il faut plutôt regarder du côté du docteur Montagnier car c'est lui qui a poursuivi et redéployé les travaux du chercheur russe. Par contre, pas d'information probante sur le chercheur chinois (alors que pourtant il est censé animer les recherches d'une fondation tout à fait officielle).

Non par contre, Etoile a fait concomiter dans son texte initial à la fois les travaux du chercheur russe et ceux du chercheur chinois, ce qui donne l'impression (peut-être justifiée d'ailleurs, je n'en sais rien) que ces deux lignes de recherche convergent vers un même constat : le champ holographique de l'ADN et la transmission d'informations par le biais de celui-ci. Seulement voilà : les modalités expérimentales du chercheur russe et du chercheur chinois n'étaient pas les mêmes en réalité ; dans l'eau pour l'un après dilution, in vivo pour l'autre. Les constats effectués par le chercheur russe ont découlé sur la construction d'un modèle expérimental théorique qui vise à essaye de comprendre comment ce champ holographique d'informations fonctionne (ce sur quoi travaille apparemment le docteur Montagnier). Car il est constaté, mais les chercheurs essaient semble t-il maintenant de l'expliquer. Ceux du chercheur chinois, du moins tels qu'ils sont repris sur les sites alternatifs qui en parlent, vont directement à une forme de conclusion arrêtée.

C'est là ce qui me porte à question, non pas à propos du chercheur russe mais à propos de la façon dont les sites alternatifs relayent les travaux du chercheur chinois. En l'occurrence, si j'ai bien compris le peu que j'en ai lu jusqu'à présent, le docteur Montagnier travaillerait sur la détection d'agents infectieux dont l'information, depuis l'ADN, s'enregistrerait dans l'eau (comme pour l'homéopathie par exemple, donc par le biais de nano-structures qui expliqueraient la mémoire de l'eau). Notamment à cause de l'action de certaines bactéries. Il pourrait ainsi en arriver à deux choses : détecter plus facilement un certain nombre de maladies (parce que l'eau ainsi chargée fait office de marqueur), et informer l'eau avec une information "saine" pour régénérer ensuite un ADN "porteur" de maladie (puisque si l'information circule dans un sens, elle peut peut-être circuler dans l'autre aussi). Mais cela n'a rien à voir avec les travaux du chercheur chinois qui lui, semble t-il, a constaté une transmission sans support particulier de l'information d'un corps biologique à un autre ; dans le style : la souris saine guérit la souris malade qui est à côté (on se demande d'ailleurs pourquoi la souris malade ne pourrait pas transmettre sa maladie à sa voisine saine). 

Dans tous les cas, ce qui me porte à question tient au fait que si les recherches du docteur chinois sont bel et bien réelles et probantes, il n'en reste pas moins pour autant que les recherches du docteur Montagnier ne suivent pas les mêmes protocoles expérimentaux. Et que donc amalgamer ces deux informations dans l'optique de les faire converger vers un même constat revient peut-être à mettre la charrue avant les boeufs.

Loin de moi l'idée de remettre en cause les travaux du chercheur russe et ceux du docteur Montagnier, bien au contraire. Au contraire parce que s'il arrive effectivement à ses fins, on ne pourra plus nier la réalité de traitements homéopathiques par exemple, ni le fait que la matière échange des informations avec son environnement. C'est plutôt ce qui se dit au sujet du chercheur chinois qui me porte à question (mais uniquement compte tenu de la façon dont les informations à son propos sont relayées, car pour le reste je n'étais pas personnellement dans son laboratoire).

Bises I love you

Marc.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marc



Nombre de messages : 980
Date d'inscription : 22/09/2005

MessageSujet: Re: Le code génétique holographique   Jeu 20 Juin - 13:26

Bonjour Etoile,

je ne peux pas vous répondre présentement car je dois me préparer pour partir en déplacement et je ne reviendrai que dans quelques jours.

Quelques éléments de réflexion à venir cependant :

- conscientisation et amour sont deux choses concomitantes (du moins dans ce que j'ai pu en constater à titre personnel) au sens où l'un et l'autre agissent de pair.

- si la matière est de la lumière divine densifiée, et si la lumière est par nature "amour", comment se fait-il que cet amour ne s'exprime pas dans la vie sous sa véritable nature ?

- un enfant n'a évidemment pas besoin de comprendre un corps pour apprendre à marcher. Néanmoins, en apprenant à marcher, il apprend à l'utiliser et il apprend comment faire pour marcher. Pour les corps subtils c'est la même chose : nous n'avons certes pas besoin de comprendre comment ils fonctionnent sur le fond, mais comment les utiliser (ce qui nous oblige, dans une certaine mesure, à faire le constat de leurs capacités). Cela étant dit, la question n'était pas là : le fait de marcher ou de constater que l'on marche n'a pas d'incidence particulière sur notre façon d'interpréter le Monde et les réalités qui nous entourent. Dans l'approche spirituelle si : ce que constatent les personnes qui font des expériences dans ce domaine les amène souvent à faire ensuite des généralités sur tous les aspects spirituels, alors que la nature subtile de la vie est beaucoup plus complexe et beaucoup moins uniforme que l'on serait tenté de le croire.

- "c'est cela qui est difficile à mon sens, transcender pour trouver un état de paix dans le tumulte." Oui je comprends... Tout dépend de la façon dont nous fonctionnons et dont nous sommes bâtis. Il y a des personnes chez lesquelles il est plus facile de transcender pour trouver un certain état de paix, et d'autres qui sont dans le Monde sans chercher à transcender quoi que ce soit mais qui, étant en paix avec eux-mêmes, ne sont pas bouleversés par ce qui se passe autour d'elles.

- "Le monde physique terrestre que nous voyons est indissociablement lié à nous en tant que collectif humain. Nous ne sommes pas au centre de la création mais nous sommes au centre des dysfonctionnements actuels." Sans doute... En revanche, je dissocie pour ma part complètement le monde physique terrestre et le monde dans lequel nous vivons ; qui, lui, est un système créé par l'homme.

A bientôt Etoile Like a Star @ heaven

Marc.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le code génétique holographique   Jeu 20 Juin - 20:35

Bonjour à tous,
Bonjour Marc

J'ai l'impression que cette recherche pourrait vous intéresser:
http://arxiv.org/ftp/physics/papers/0103/0103031.pdf
J'ai découvert cela aujourd'hui. je n'y comprend rien mais je me fie à mon intuition.


Citation :
conscientisation et amour sont deux choses concomitantes (du moins dans ce que j'ai pu en constater à titre personnel) au sens où l'un et l'autre agissent de pair.


C'est sûr cela va de pair ; la conscientisation est un processus intérieur pour aller à la source de la disharmonie; la guerison, la dissolution du noeud, dans les corps subtils c'est véritablement l'amour-lumière.

Qu'un processus de conscientisation nous fasse changer de fréquence c'est évident mais un travail de guérison sur un corps (surtout quand c'est profond) c'est vraiment l'amour-lumière. D'où l'intérêt de ces recherches du chinois (j'ai remis la bonne version dans l'autre post car hier j'ai encore fait une erreur de manipulation, je me suis trompée et c'était bien involontaire). En fait il s'inspire des pratiques du magnétisme. Je n'ai pas les capacités actuellement de creuser plus loin car il me manque beaucoup de base scientifique mais je perçois très bien le contenu de toutes ces recherches. Il y a un codage d'information il y a des système de transmission de l'information et il y a les moyens de changer le code de l'information. cela peut passer par une forme technologique mais l'esprit c'est ça selon moi, c'est un rayon blanc incandescent qui dissout.

Citation :
si la matière est de la lumière divine densifiée, et si la lumière est par nature "amour", comment se fait-il que cet amour ne s'exprime pas dans la vie sous sa véritable nature ?

Mais si cela s'exprime devant nous justement dans le chaos. C'est terrible peut-être ce que je dis mais je vois que c'est vraiment un grand amour que nous recevons mais il révèle actuellement d'où ces difficultés pour nous, les remous, ce qui est caché se révèle au grand jour. Cela fait mal mais l'amour est une expression de vérité aussi  alors quand on est perturbé il est bon de revenir en soi pour élargir cette conscience humaine et accepter le processus. Ce n'est pas une acceptation passive c'est une acceptation de co-création, un abandon aussi au courant du fleuve.

Citation :
le fait de marcher ou de constater que l'on marche n'a pas d'incidence particulière sur notre façon d'interpréter le Monde et les réalités qui nous entourent.

Oh que oui , oh que oui... La position debout n'est pas anodine du tout à mon sens. Tournesol flower


Ce que je voulais exprimer avec l'image de l'enfant c'est surtout qu'à mon sens apprendre à marcher n'est pas seulement biologique, c'est un acte d'amour; comme la plante a besoin de soleil pour grandir l'enfant a besoin d'amour pour apprendre à marcher. Si vous retirez l'amour humain d'un enfant il ne marche pas, il ne se développe pas. Regardez l'émerveillement d'un enfant qui démarre ses premiers pas et comment il est heureux de nous le montrer. Grandir, pousser ect. c'est l'amour qui permet ça.

Il y a beaucoup d'expression de l'amour bien évidemment, beaucoup de fréquences.

Il y a des très basses fréquences et c'est difficile de voir l'amour là-dedans mais il y a quand même de l'amour très très voilé, primaire, reproductif, violent. La lumière ne perce pas suffisamment, la conscience est étroite alors qu'elle se croit supérieure à cause du mental. Imaginez on met un cerveau sur un être avec un plan de conscience très étroit mais il se prend pour un dieu. Cet être à la conscience étroite est soumis à des tas de force (astrales) qu'il ne voit pas, il est conditionné par elles, ils s'auto-alimentent. Quand un être pareil est au pouvoir vous imaginez ce que cela provoque comme dégât au niveau d'une communauté humaine.

C'est une caricature que je prends sur la base d'un vécu d'être que j'ai étudié. Il faut étudier les êtres abjects ; comment aimer un être pareil ? Par la conscience bien sûr. Il est un tremplin pour grandir intérieurement.

 C'est dans la marche de la vie qu'elle va percer après beaucoup d'expérience. C'est souvent la souffrance qui aide à grandir mais je ne fais pas l'apanage de la souffrance bien sûr.

Citation :
Dans l'approche spirituelle si : ce que constatent les personnes qui font des expériences dans ce domaine les amène souvent à faire ensuite des généralités sur tous les aspects spirituels, alors que la nature subtile de la vie est beaucoup plus complexe et beaucoup moins uniforme que l'on serait tenté de le croire.

C'est bien possible, c'est leur vérité du moment. Il y aura des choses des évènements qui vont les faire évoluer. On est tous pareil. Nous avons besoin de nous accrocher à des vérités (c'est le mental qui nous pousse à ça) mais quand on marche dans la vie et que l'on accepte ses expériences et bien c'est fait pour avoir de la souplesse justement. Ce n'est pas anodin les ermites qui marchent tout seul. Ils acceptent une très grande diversité d'expérience de l'inconnu qui leur permettent de grandir.


Citation :
En revanche, je dissocie pour ma part complètement le monde physique terrestre et le monde dans lequel nous vivons ; qui, lui, est un système créé par l'homme.


Je ne comprends pas bien. peut-être voulez-vous dire que la Terre est une conscience en elle même. Et pour moi c'est évident et nous avons un sérieux problème de cohabitation avec l'ensemble du vivant.

Le plus difficile à notre époque c'est que les êtres humains individuellement deviennent de plus en plus conscients mais ils sont dominés par les systèmes qu'ils ont créé et ce sont ces systèmes qui nuisent à l'ensemble du vivant, nous y compris.

D'où l'importance de créer d'autres systèmes en y mettant davantage de conscience. je ne refuse pas la technologie mais il y a un décalage trop grand entre la technologie et notre conscience de la vie. Donc la technologie (la matière) est en train de se retourner contre nous. C'est un réajustement qui s'opère.

A la limite la technologie  du Chinois me fait un peu peur avec notre humanité. Je préfère un bon guerrisseur avec les mains nues. Mais ici il y a ce besoin (mental) d'avoir une validation scientifique.  Et qu'on ne peut pas vraiment exercer librement ici des guérisons. Il faut une sacrée force pour dire merde au corps médical quand il s'agit de son propre corps en plus. C'est dingue le pouvoir qu'ils sont. On va me dire il y a des abus ailleurs, mais il y a des abus dans le corps médical. On crée des écoles de médecine avec très très peu de vocation. C'est tellement sélectif qu'on sélectionne une catégorie d'être humain qui peuvent pratiquer ce métier. Tout simplement parce que la médecine est devenue très technologique.

A très bientôt !
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le code génétique holographique   Aujourd'hui à 19:32

Revenir en haut Aller en bas
 
Le code génétique holographique
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Notre Expérience - Témoignages NDE/EMI et ECM :: S'INFORMER :: Médias (divers)-
Sauter vers: