Notre Expérience - Témoignages NDE/EMI et ECM

Forum de Partage et d'Entraide pour les personnes ayant vécu des expériences de mort imminente (NDE/EMI) ou d'autres expériences de conscience modifiée (ECM)
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Le film Conversations avec Dieu

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Le film Conversations avec Dieu   Mar 20 Mar - 12:37

Bonjour tout le monde,

Je mets ici le lien (récent) du film qui est en entier, en français et de bonne qualité: http://www.youtube.com/watch?v=YS0znqh5fLE

Ici le lien de la belle musique du film, composée par l'Argentin Emilio Kauderer: http://www.youtube.com/watch?v=eCvot_azfw4

Amitiés sunny

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le film Conversations avec Dieu   Mar 20 Mar - 12:45

Excellent film Exclamation
C'est le genre de film qui repose...à voir absolument bounce
Revenir en haut Aller en bas
Martine
Admin


Nombre de messages : 5271
Localisation : Suisse
Date d'inscription : 16/09/2005

MessageSujet: Re: Le film Conversations avec Dieu   Mar 20 Mar - 12:54

Bonjour Robinson Very Happy

Merci beaucoup I love you

Je me réjouis de voir ce film. cheers

Avec toute mon amitié. flower

Martine

_________________
Ne laissez personne réfléchir à votre place !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le film Conversations avec Dieu   Mar 20 Mar - 13:16

Oui James, ce film est reposant mais il est porteur d'espoir.
Quand on voit comment N. Walsch a touché le fond, comme tant de gens de nos jours, rien n'est jamais perdu... une belle leçon de vie. cat

C'est moi qui te remercie Martine flower

A bientôt sunny
Revenir en haut Aller en bas
LionStrike



Nombre de messages : 154
Age : 24
Date d'inscription : 13/11/2011

MessageSujet: Re: Le film Conversations avec Dieu   Mar 20 Mar - 23:25

Hum un truc me chiffone, je crois avoir mal compris le passage qui parle de biens matériel, éclairez moi s'il vous plait, c'est à 19 minute
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le film Conversations avec Dieu   Mar 20 Mar - 23:35

Au lieu de payer des fortunes à des personnes qui font des choses "futiles" comme sportif, chanteur etc... et ne pas payer ceux qui font des choses utiles comme les prêtres, les mères etc... faire l'inverse.
Si j'ai bien compris geek

C'était ça qui te chiffonnais Question Question Question Question
Revenir en haut Aller en bas
LionStrike



Nombre de messages : 154
Age : 24
Date d'inscription : 13/11/2011

MessageSujet: Re: Le film Conversations avec Dieu   Mer 21 Mar - 0:13

Ouais mais je crois que ça à été mal traduis, au début je croyais qu'il louait les "bienfait" du matérialisme, sur le coup ça m'a choqué.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
adounafel



Nombre de messages : 158
Localisation : Lorraine
Date d'inscription : 10/10/2007

MessageSujet: Re: Le film Conversations avec Dieu   Mer 21 Mar - 11:18


Génial ! Super ! Formidable ! cheers

Film magnifique !

Merci Robinson ! sunny

Très cordialement.
flower

Catherine

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lazuli



Nombre de messages : 335
Localisation : Marseille
Date d'inscription : 24/07/2011

MessageSujet: Re: Le film Conversations avec Dieu   Mer 21 Mar - 13:40

Bonjour
Je ne connaissais Neale Walsh que par certains posts sur ce forum. Hier soir j'ai donc regardé ce film. Très impressionnant parcours de cet homme. Tout perdre, toucher le fond, connaître la misère la plus totale et recommencer complètement sa vie.
Le passage où on le voit devant une vitrine et que peu à peu son reflet s'efface car plus personne ne le voit car il n'a plus de place dans notre société est très fort.

On envie ce qu'il est maintenant mais ce qu'il a dû vivre pour en arriver là, pas sûr qu'on veille le traverser. Pourtant il semble que nombre de personnes illuminées comme Neale Walsh aient ce genre de destin: connaître le pire qui reformate complètement la personnalité et l'être pour s'ouvrir vraiment à ce qu'on est.

Ca fait beaucoup réfléchir

merci Robinson.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
adounafel



Nombre de messages : 158
Localisation : Lorraine
Date d'inscription : 10/10/2007

MessageSujet: Re: Le film Conversations avec Dieu   Mer 21 Mar - 15:39


Faut-il tout perdre, être débarrassé de tous les biens matériels (et même affectifs) pour enfin entendre Dieu ?

Ouf : Sacré leçon !


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Philippe BZH



Nombre de messages : 166
Age : 52
Localisation : Bretagne
Date d'inscription : 12/12/2011

MessageSujet: Re: Le film Conversations avec Dieu   Mer 21 Mar - 16:46

Bonjour Tout le monde Very Happy ,

Merci robinson d'avoir mis le lien du film sur le forum. Superbe histoire tirée d'un véritable vécu. J'ai fondu en larmes après qu'une dame ait interpellé avec véhémence Neale Walsh qui touché par son réquisitoire lui réponda avec son coeur. Très émouvant, aussi, ses questions et les réponses de "Dieu": qu'est-ce qu'il faut faire pour que ça marche dans la vie?, Peur du quand dira-t-on, vivre dans la peur, c'est nous qui devrions fixer les rêgles, quels secours m'apporteraient l'amour?, la liberté c'est vivre sa vie sans rechercher de résultats... Oui, un récit intéressant.

Bien à vous Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ether Hic



Nombre de messages : 128
Date d'inscription : 05/02/2011

MessageSujet: Re: Le film Conversations avec Dieu   Mer 21 Mar - 17:18

Bon, désolé d'apporter la contradiction, mais je ne partage pas votre enthousiasme (pas par rapport au film, que je ne visionnerai pas, tant le début me situe le "niveau" auquel il se situe et que je connaissais déjà (le niveau) par rapport à ses écrits.) mais par rapport à votre "soumission" aux écrits d'un des plus grands imposteurs du style enchanteur lié au mouvement sectaire du New âge...

Depuis un moment , je me retenais de répondre au sujet de cet auteur, tant il me semblait que vous l'adulez de manière que je ne pouvais comprendre en craignant de vous "choquer".

(Pour info, j'ai eu l'occasion de parcourir plusieurs de ses ouvrages par l'intermédiaire de mon ex)

Mais tant pis si je deviens le mouton noir du forum , mais en le citant tant et tant au niveau du forum, vous vous fourvoyez et ne réussissez qu'à faire grandir l'emprise de cette nouvelle secte et de son guru . (comme pour les "Meurois-Givaudans" )

Comment se fait-il que des êtres éclairés comme vous l'êtes puissent se faire prendre au piège évident d'un homme très intelligent, très intuitif, voir clairvoyant, et bien sûr ,ouvert à une sorte de "channeling" sous la domination de son moi égotiste livrant consciemment une sorte de "révélation" enfantine dans le seul but d'assouvir son propre devenir financier.

Vous le croyez à la lettre, à ce qu'il semble, ou presque, et votre âme ne vous a pas suggéré une seule seconde, que cet homme, au fond de son impasse personnelle , a eu la clairvoyance de tirer profit de son expérience pour l'impersonnaliser, en prenant prétexte de la généraliser à tout le monde par un moyen de communication qu'il devait habilement maîtriser auparavant.

Ce qu'il a formaté, au cours d'un bref éclair de génie (et tout s'arrête là, au bref éclair de génie mercantile) c'est qu'il a "vu" comment pouvoir potentiellement se tirer d'affaire en exploitant sa propre situation pour la divulguer au plus grand nombre au travers de ce qui pourrait toucher le plus grand nombre.

Il a du s'apercevoir qu'il était doué pour le channeling, mais au lieu de transmettre un petit "saint" comme , imaginons un peu : l'Empereur des galaxies, le Roi des troupes extra-terrestres, l'archange chef de tous les archanges, Prof des sept nains, il a compris qu'il fallait s'adresser directement à "Dieu" plutôt qu'à ses saints.

Pourquoi, parce que c'était infiniment plus vendeur, plus racoleur, plus incroyable attirant, plus grandiose pour sa propre mégalomanie inavouée.

Il est clair que ce type a menti sur le but primordial de l'écriture de son premier livre sur les "conversations".

Pensez-vous qu'il aurait pu honnêtement écrire en préface :

"J'étais dans la merde royale, mais je connaissais à la perfection le fonctionnement psychologique de ce qui attire un lecteur vers les sujets en rapport aux "channelings", au besoin de vérité, au besoin de révélations, au besoin de soif de "spiritualité" non exclusive de la vie sociale .

Ce que vivait autrui, je le connaissais, pouvais le transcrire, l'enrober d'une pseudo communication ayant l'air assez crédible pour apprivoiser le lecteur afin de le séduire pour l'inclure dans, si mon projet réussi, une sorte de nouvelle secte soumise à la dévotion du nouveau gourou que je deviendrai par le fait que je suis extrêmement plus intelligent que le lecteur lambda, et que ceux qui s'en apercevront n'auront plus de possibilité d'arrêter la croissance de mon succès, même s'ils mettront en éclairage, la faiblesse de mon "ouverture" réelle sur le Divin, comme l'on a jamais pu stopper l'essor des principales religions, et des plus grandes sectes du monde, car la "masse" des "convertis" deviendra mon propre rempart contre la vérité de mes intentions primaires, et ce, à jamais.

J'utiliserai habilement mon intelligence pour inclure et déjouer d'avance toute tentative d'opposition au sein même de mes écritures et ferais croire que mon but n'était que le but de Dieu dont je ne fus que l'humble serviteur.

Je magnifierai par le sceau de Dieu les biens matérielles pour légitimer l'emploi futur de l'argent que me rapportera le succès de mes productions.

Du surplus d'argent, je pourrai glorifier mon aura de futur "maître" bienfaiteur au travers d'œuvres caritatives.

Si bien que , bon an, mal an, au pire si j'échoue dans la tentative de réaliser mon éclair de génie, je ne pourrai tomber plus bas que d'où je suis parti, et si je réussi, ne serait-ce qu'un peu, je réglerai à la fois mes problèmes existentielles, financiers, et indirectement les problèmes des autres , des autres lecteurs, bien évidemment.

Chers lecteurs qui ne s'apercevront point que je n'ai fais qu'utiliser les "recettes" connues depuis fort longtemps, et maintes fois éditées sous diverses formes, qui pourraient être, comme, par exemple : Les clefs du succès, Devenez ce que vous êtes vraiment, Retrouvez votre positivité Divine, Attirer le Bonheur, Vivre sans limite, etc, etc..."


Fin de ce qu'il n'aurait jamais pu écrire en préface .

Mais, laisser Dieu parler à travers lui, çà c'est de l'idée fortement intéressante , reste à l'assaisonner avec habilité et voilà un potentiel futur best-seller.

Bien sûr, vous avez déjà compris , dès le début de vos lectures, qu'il n'avait jamais communiqué avec Dieu, je le sais, vous êtes vous-même plus en contact avec Dieu qu'il en en été lui-même, car vous avez tout de suite saisi qu'il était seulement en communication avec la plus haute partie de son être...oui, mais , cette plus haute partie, n'était que la partie de son super ego, au service de son super moi-je, au service de son super bien être matérielle, au service de la réalisation de ses propres satisfactions, au service de la confirmation de ses propres convictions les plus hautes et profondes de ce que lui permet sa propre évolution.

Et si certains lecteurs (la "masse") ne s'en étaient pas aperçu, c'est que malheureusement, ils se situaient au même niveau égotique que l'auteur et ceci expliquant cela.

En vérité, ne voyez pas de la jalousie de ma part ou de la satisfaction de mon propre ego à dénigrer l'imposture à la Vérité que manifeste cet habile écrivain, n'y voyez que la manifestation de la peine que je ressens quant aux nombres d'écrivains qui pourraient traduire une "parole" de Dieu encore bien plus élevée, bien plus profonde , mois empreinte de limitation, d'approximation, d'exagération, d'imagination, et surtout, et de beaucoup, moins soumise au dictât de l'ego "génial" du "transmetteur".
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le film Conversations avec Dieu   Mer 21 Mar - 17:43

Ca s'appelle un jugement. De valeur en plus.
C'est ton droit (heureusement) Cool

Voici ce que j'en pense
Je ne le juge pas...déjà je ne le connais pas et pondre 3 tomes même si c'est une pure invention je dis : BRAVO ! En plus il engrange des millions de $. Je redis Bravo.
Il avait une intuition...ou pas Very Happy
C'est un voleur...ou pas,
Etc...


Bon...et alors ? Ca change quoi ? Bah rien. En fait rien du tout en y réfléchissant bien Suspect
C'est un film qui fait du bien. Quelque fois on en a envie...et puis c'est tout.
J'aime bien les films de guerre, gore, d'horreur... Ca me fait du bien de temps en temps. Pretty Woman aussi j'aime bien Laughing
Pour les livres c'est pareil (un superbe livre de spiritualité en passant : Johnathan Livingston le Goeland de je sais plus qui... la même chose que les 3 volumes en 200 pages lol! )

Je n'accroche pas du tout avec Georges Brassens, ni Edith Piaf. Leurs musiques ne me font pas vibrer. Mais je ne juge ni leur musique, ni eux même (de quel droit Question )

Je regardais les posts concernant la tuerie des enfants dans l'école Juive.
Des jugements : sur l'école, les enfants, la politique...
Après c'est sur le tueur...
Et enfin sur la religion...et même sur sa mère qui ne veut pas lui parler Exclamation

Et tout ça sans connaitre quoi que ce soit. Ni les faits, ni les personnes...

Bref...un simple jugement Wink
Revenir en haut Aller en bas
adounafel



Nombre de messages : 158
Localisation : Lorraine
Date d'inscription : 10/10/2007

MessageSujet: Re: Le film Conversations avec Dieu   Mer 21 Mar - 18:14


"Johnathan Livingston le Goéland" de Richard Bach, qui a aussi écrit "Le messie récalcitrant" : un messie qui ne veut pas mourir et qui refile sa croix au suivant... !!! J'adore ! Very Happy cheers

Jésus aussi était un va-nu-pieds allumé, qui aurait pu être riche et vivant si son pays n'avait pas été en guerre contre l'envahisseur romain, pourquoi pas.
Il a eu aussi ses détracteurs, qui l'ont crucifié,... et encore aujourd'hui, il en a.
Même en 2000 ans, on ne peut pas plaire à tout le monde. Suspect

Ce qui fait croire en la sincérité de Walsh, c'est qu'il a écrit des livres à la sueur de son front et avec talent, qu'il a gagné des sous, c'est normal, mais qu'avec tout ça il aurait pu aussi monter une secte et gagner encore plus d'argent. affraid

Il ne cherche pas à endoctriner : qui veut lire son livre l'achète (ou pas puisque j'ai trouvé les 3 tomes en version intégrale GRATUITE et en français sur le net), et qui ne veut pas le lire ne le lit pas, tout simplement. farao

Chacun sa route, chacun son chemin, passe le message à ton voisin... flower



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Philippe BZH



Nombre de messages : 166
Age : 52
Localisation : Bretagne
Date d'inscription : 12/12/2011

MessageSujet: Re: Le film Conversations avec Dieu   Mer 21 Mar - 20:46

Salut Ether hic Very Happy ,

j'adoooore ton coup de gueule. C'est sain de pousser une gueulante. Autant pour soi que pour la communauté. Cela permet de remettre les pendules à l'heure.

Pour moi, la connaissance du channeling d'aujourd'hui a commencé par la lecture, dans le passé, de rimbaud qui "voulait se faire voyant par un long, immense et raisonné dérèglement de tous les sens". Ensuite, par les surréalistes (andré breton, philippe soupault...) qui voulaient par un long, immense et raisonné dérèglement de tous les sens, par l'intermédiaire de l'écriture automatique, faire parler leur Inconscient.

L'histoire de Neale Walsh, je ne la connais que par ce film. Et, je trouve son vécu très intéressant et émouvant (comme la biographie des protagonistes précédants). Je ne suis pas qqun à aduler une personne sous prétexte qu'il parle à son Inconscient ou à Dieu ou à l'empereur des galaxies ou au père noël ... J'ai un esprit critique comme toi et je sais aussi m'en servir. Mais, ce Neale Walsh est comme arthur rimbaud et andré breton. Il veut se faire voyant par un long, immense et raisonné dérèglement de tous les sens. Il pense communiquer avec Dieu comme andré breton communique avec son Inconscient. C'est juste une histoire de dénomination (Dieu-Inconscient).

Les écrits de Neale Walsh ont rencontré un écho dans la masse (identiquement aux bouquins de Breton et autres). Comme nous vivons dans un système capitaliste privé, Walsh a engrangé beaucoup d'argent (est-ce de sa faute si nous vivons dans un système d'exploitation et d'oppression?). Et en plus, il distribue cet argent généreusement à droite et à gauche. Moi, je dis, très bien. Très bien, aussi, dans le film, de se poser la question (après avoir connu la grande misère): qu'est-ce qu'il faut faire pour que ça marche dans la vie? N'ayons pas peur du quand dira-t-on. Nous vivons dans la peur. C'est nous qui devrions fixer les règles. La liberté, c'est vivre sa vie sans rechercher de résultats.

Neale Walsh a trouvé sa voie dans le channeling, l'écriture automatique. Très bien. De plus, à pratiquement la fin du film, il se culpabilise de savoir si ce qu'il a dit à une dame, en parlant avec son coeur, vient véritablement de Dieu. En voyant la dame touché par ce qu'il a dit. C'est, on ne peut plus claire. Ce qu'il a dit était bigrement positif et réconfortant.

Non, vraiment, ce Neale Walsh gagne à être connu (comme chacun d'entre nous sur ce forum). Sans le mettre sur un piédestal, bien sûr.

Bien à toi, Ether hic Very Happy



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le film Conversations avec Dieu   Mer 21 Mar - 21:07

Et avant lui Dialogue avec l'ange de Gitta Mallasz et Lili Strausz.
Qui dit en gros la même chose c'est à dire :

- La mort n’existe pas ;
- Ce que nous appelons notre « vie » n’est que rêve, illusion ;
- Il y a identité entre LUI (Dieu, le Tout, « Cela » des hindouistes) d’une part, l’Ange (l’Etincelle divine en nous, « Christ en nous » de Saint Paul) et enfin, le petit « moi » ;
- Il faut « être vigilants », « faire attention », « être attentifs ».

De son côté, Patrice Van Eersel a relevé ces « éléments d’une morale angélique » :
- La souffrance et la peur sont inutiles ;
- « Vouloir le bien » est un leurre ;
- Le mental est prisonnier du temps ;
- Tout est bon ;
- Demander et donner.

I love you
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le film Conversations avec Dieu   Mer 21 Mar - 22:04


Bonsoir Ether,

En fait, N. Walsch ne demande pas qu'on adhère ou pas à ce qui est dit dans ses livres, il le souligne tout au long de ses ouvrages.
J'irais même jusqu'à penser que c'est lui qui a apporter cette petite touche personnelle avec cela juste après le générique de fin:
on voit une femme s'approcher de lui lors d'une séance de dédicace, elle lui dit que même si ce livre ne l'a pas convaincu qu'il avait des conversations avec Dieu, le livre lui a néanmoins permis de réaliser qu'elle-même en avait avec Lui. Razz

Alors bien sûr on pourrait que Walsch est un homme très doué ou manipulateur allant même jusqu'à sa propre auto critique pour donner une bonne impression à ses lecteurs, mais ce n'est pas tout ça qui a fait le succès de ses bouquins mais plutôt l'auto analyse que tout un chacun
peut se permettre à leur lecture (pour peu que l'ego veuille bien l'accepter).

Pour ce qui me concerne, je n'étais pas du tout convaincu et très méfiant de Walsch avant d'avoir lu quoi que ce soit de lui, je voyais bien les messages des gens, des messages élogieux pour la plupart, jusqu'à que je puisse lire un extrait sur le web où il est question d'Hitler. Ces explications m'ont décidé d'acheter le volume 1 et là ça n'a pas traîné. Il y a ce petit déclic intérieur que l'on peut tous connaître, que ce soit avec Walsch ou un(e) autre. (Je ne souhaite pas orienter la discussion ici sur Hitler).
Je n'ai pas eu cette étincelle que j'attendais avec Eckart Tolle, mais probablement d'autres l'auront eue, sans pour autant que je puisse considérer que ses écrits sont du vent.
C'est pareil pour les films etc.

J'ai trouvé ce lien du film et l'ai posé ici sachant qu'il ferait plaisir à ceux qui connaissent le livre CaD. Il s'agit juste de voir la vie de N. Walsch à travers un film, sans plus. Nullement question d'autre chose. tongue

Bonne soirée à toi sunny


Revenir en haut Aller en bas
Lazuli



Nombre de messages : 335
Localisation : Marseille
Date d'inscription : 24/07/2011

MessageSujet: Re: Le film Conversations avec Dieu   Mer 21 Mar - 22:22

A la fin du flm une phrase me semble expliquer ce qui se passe.
"Je t'ai créé, nous sommes UN"

Quand Marc dit sur un autre fil de discussion que la matière est divine en essence, il me semble bien qu'il dit la même chose (Marc me corrigera si j'ai faux).

Ca ne me semble pas si différent d'avec ce que dit Neale Walsh. Il n'est pas devenu mon gourou parce que sa biographie m'a touché. Elle a fait écho en moi avec des circonstances de ma vie qui sans être aussi dramatiques que les siennes l'ont quand même été pour moi.

Ensuite c'est vrai que tout le patacaisse autour du channelling et la gouroutisation de ces gens m'énerve au plus haut point (d'ailleurs sur un autre forum que certains ici lisent j'avais exprimé mon agacement). Ca ne veut pas pour autant dire que le channelling n'existe pas.

Qu'est-ce que c'est être canal? C'est sans doute une bonne question.
Je n'ai pas la réponse Wink

PS: je vois que James a ouvert un autre topic sur Gitta Malasz. C'est vraiment pile poil dans le sujet Very Happy

http://notreexperience.actifforum.com/t1912-naitre-a-l-image-de-dieu
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
adounafel



Nombre de messages : 158
Localisation : Lorraine
Date d'inscription : 10/10/2007

MessageSujet: Re: Le film Conversations avec Dieu   Jeu 22 Mar - 1:43



WOUAAAHHH ! Génial ! Ca repart dans tous les sens ! cheers

Que du beau monde sur ce forum, du super-secoue-méninges, yyeeessss ! Very Happy

C'est le Tout Grand qui doit se frotter les mains !

Allahou akbar ! flower


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lazuli



Nombre de messages : 335
Localisation : Marseille
Date d'inscription : 24/07/2011

MessageSujet: Re: Le film Conversations avec Dieu   Jeu 22 Mar - 11:08

PS:: une question complémentaire à ma question: qu'est-ce que c'est être canal?

===> Dieu, qu'est-ce que c'est? De quoi parlons-nous quand nous disons DIEU?

Une piste possible: le mot dieu lui-même vient étymologiquement du mot latin "dies" qui veut dire "jour". Donc dans cette otique Dieu c'est la lumière.
Ok mais quelle lumière?

D'autres pistes?


Bonne journée
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marc



Nombre de messages : 980
Date d'inscription : 22/09/2005

MessageSujet: Re: Le film Conversations avec Dieu   Jeu 22 Mar - 11:44

James a écrit:
Et avant lui Dialogue avec l'ange de Gitta Mallasz et Lili Strausz.
Qui dit en gros la même chose c'est à dire :

- La mort n’existe pas ;
- Ce que nous appelons notre « vie » n’est que rêve, illusion ;
- Il y a identité entre LUI (Dieu, le Tout, « Cela » des hindouistes) d’une part, l’Ange (l’Etincelle divine en nous, « Christ en nous » de Saint Paul) et enfin, le petit « moi » ;
- Il faut « être vigilants », « faire attention », « être attentifs ».

De son côté, Patrice Van Eersel a relevé ces « éléments d’une morale angélique » :
- La souffrance et la peur sont inutiles ;
- « Vouloir le bien » est un leurre ;
- Le mental est prisonnier du temps ;
- Tout est bon ;
- Demander et donner.

I love you

Comment ça "la mort n'existe pas" ? Ah bon... Suspect Very Happy

Bien sûr que si elle existe, en tout cas pour le moment Very Happy

Elle ne met pas fin à l'existence certes, mais le phénomène que l'on appelle vulgairement "mort" - c'est à dire ce moment où le corps lâche et où la vie se retire de lui définitivement - existe bel et bien, lui.

J'irai même un peu plus loin en avançant l'idée que si nous acceptions la mort (physique) comme un événement futur dans notre vie (plutôt que de tenter de la contourner par tous les moyens - y compris conceptuels), nous comprendrions à quel point vivre ici bas est une grâce et un miracle de l'existence. Je crois que le jour où nous prendrons vraiment la mesure de la relativité de notre vie individuelle, alors nous comprendrons aussi ce qu'est réellement l'Amour.

Comme le disent beaucoup d'enseignements - et de philosophies d'ailleurs - il faut mourir à soi-même pour toucher le vrai sens de la vie.

Marc Wink

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le film Conversations avec Dieu   Jeu 22 Mar - 12:01

Marc a écrit:

Comment ça "la mort n'existe pas" ? Ah bon... Suspect Very Happy

Bien sûr que si elle existe, en tout cas pour le moment Very Happy

Elle ne met pas fin à l'existence certes, mais le phénomène que l'on appelle vulgairement "mort" - c'est à dire ce moment où le corps lâche et où la vie se retire de lui définitivement - existe bel et bien, lui.


Sous entendu la mort n'existe pas dans le sens néant absolu, fin de l’existence. Tu as raison Very Happy
Toutes mes confuses...j'ai copié ça sur Wikipédia Rolling Eyes
Revenir en haut Aller en bas
Martine
Admin


Nombre de messages : 5271
Localisation : Suisse
Date d'inscription : 16/09/2005

MessageSujet: Re: Le film Conversations avec Dieu   Jeu 22 Mar - 22:50

Bonsoir à tous Very Happy

Eh bien, je ne peux pas m'absenter une journée du forum sans qu'il s'y passe plein de choses ! lol!

Merci beaucoup à tous pour ces nouveaux échanges I love you

Bon. Je vais donner mon point de vue puisque c'est surtout moi qui ai parlé de Walsch mais je ne suis pas la seule ici et d'autres internautes, qui ne viennent plus en ce moment, l'on également fait. Pourquoi ? Tout simplement parce qu'il exprime très bien et très clairement, en termes compréhensibles par tout le monde, la plupart des questions que nous nous posons sur ce forum !

Il pose des questions et c'est "Dieu" qui lui répond. Mais tous ceux qui ont lu ses livres savent pertinemment que "Dieu" en l'occurrence n'est pas une entité distincte de Neale mais qu'il s'agit de son être intérieur, du divin en lui, divin qui est présent en chacun de nous. C'est dit clairement à plusieurs reprises dans le dialogue : toi et Moi sommes UN, comme le dit Lazuli. Il ne s'agit donc pas de channeling dans ce cas mais de dialogue avec sa voix intérieure.

Qu'est-ce que tu lui reproches avec tant de véhémence Ether hic, de parler dans une langue trop simple, compréhensible par tout le monde ? Est-ce que la spiritualité doit être le domaine réservé des intellectuels ? Jésus s'exprimait simplement. Ca n'a pas plu non plus aux intellos de son époque ! On connaît la suite !

Pour moi qui ai lu à peu près tous les livres publiés par Neale Walsh - tu vois je n'ai pas honte de le dire - il est très clair que tu ne l'as pas lu, ou si peu. Car si tu l'avais lu, tu aurais remarqué qu'il dit exactement la même chose que Marc sur la plupart des points que nous avons abordés ici ! C'est pourquoi je me suis permis de parler de lui dans le long échange que nous avons eu récemment ailleurs dans ce forum. Est-ce parce qu'il est américain qu'il n'est pas crédible à tes yeux ? En tout cas, tu devrais être plus circonspect dans tes jugements.

Par ailleurs, comme l'ont dit plusieurs d'entre nous plus haut, Neale Walsch n'a jamais créé de "secte", chacun est libre de le lire ou non, même gratuitement en ligne pour une bonne partie de ses écrits, il n'impose rien à personne, dit et redit qu'il n'est qu'un "filtre" imparfait, que personne ne détient la vérité, qu'il ne faut pas le croire mais expérimenter ce qu'il propose pour se faire une opinion. Et, surtout, il dit qu'il faut, avant tout, écouter la voix de Dieu en nous, qu'il nous parle à chacun et tout le temps. Il nous parle tout le temps mais c'est nous qui n'écoutons pas !

Pour ma part, que tu as sévèrement jugée par la même occasion, je ne le mets nullement sur un piédestal, pas plus qu'aucun autre maître spirituel, aucun expérienceur NDE, ni aucun mystique quel qu'il soit. Nous sommes tous des fils de Dieu ! Par contre, j'apprécie grandement l'éclairage qu'il m'a apporté sur bien des points, même si je ne partage pas toutes ses convictions. Tout comme je peux apprécier l'éclairage de Marc, qui m'en voudrait beaucoup de le mettre sur un piédestal ! Wink

Avec mon amitié à tous flower

Martine




_________________
Ne laissez personne réfléchir à votre place !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Martine
Admin


Nombre de messages : 5271
Localisation : Suisse
Date d'inscription : 16/09/2005

MessageSujet: Re: Le film Conversations avec Dieu   Jeu 22 Mar - 22:56

Hello Marc Very Happy

"La mort n'existe pas".

C'est une expression que nous employons souvent dans le sens où l'a précisé James.
Je n'y vois aucun problème pour ma part Wink

Mais je comprends ce que tu veux dire et ce que tu as écrit est juste, bien entendu. sunny

Bises.

Martine

_________________
Ne laissez personne réfléchir à votre place !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Martine
Admin


Nombre de messages : 5271
Localisation : Suisse
Date d'inscription : 16/09/2005

MessageSujet: Re: Le film Conversations avec Dieu   Jeu 22 Mar - 23:03

Bon, avec tout ça, je n'ai pas encore eu le temps de visionner ce film !
Je suis désolée Robinson ! Embarassed

Très amicalement. flower

Martine

_________________
Ne laissez personne réfléchir à votre place !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le film Conversations avec Dieu   Aujourd'hui à 19:02

Revenir en haut Aller en bas
 
Le film Conversations avec Dieu
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Notre Expérience - Témoignages NDE/EMI et ECM :: S'INFORMER :: Médias (divers)-
Sauter vers: